Assassinat d'un lycéen à Mayotte : deux autres mineurs mis en examen

Drame à Sada

Deux autres mineurs, dont un âgé de 13 ans, ont été mis en examen pour assassinat mercredi, soupçonnés d'avoir participé à l'agression mortelle samedi d'un lycéen de 19 ans devant le lycée de Sada, au centre-ouest de Mayotte, a-t-on appris auprès du procureur.

La1ère.fr avec AFP Publié le

Les deux mineurs mis en examen mercredi ont été déférés auprès du juge d'instruction puis du juge des libertés avec un placement en détention pour l'un et un placement dans un établissement pour mineurs pour le second, âgé de 13 ans, a indiqué le procureur de la République, Camille Miansoni à l'AFP. Quatre mineurs de 15 à 17 ans avaient déjà été mis en examen lundi soir après le décès du lycéen, agressé à coups de cailloux, de galets et de pierres, mais aussi de tournevis.

Le procureur a ajouté qu'un autre suspect était toujours en garde à vue et qu'il serait vraisemblablement déféré jeudi dans la journée. "On aura réussi, grâce à l'efficacité des gendarmes, à interpeller les sept individus identifiés comme ayant pris part à l'agression mortelle", a déclaré le procureur à l'AFP. Les prévenus encourent une peine de réclusion de 30 ans.
 

Tués à coups de cailloux et de tournevis

Selon les premières conclusions de l'autopsie révélées mardi soir par le procureur, le lycéen a été blessé par des cailloux lancés sur la tête qui ont provoqué un traumatisme crânien, mais ce n'est pas ce qui a causé la mort. La victime présentait aussi au thorax des traces laissant penser à des coups de tournevis. Ce sont ces blessures qui ont entraîné une hémorragie interne et auraient été fatales, a précisé le procureur.

Scolarisé au lycée de Chirongui dans une filière professionnelle spécialisée dans le bois, la victime cherchait à s'inscrire au lycée de Sada, selon le vice-rectorat.