Archives d'Outre-mer - Handball : dans la famille Richardson, je demande le fils

Melvyn Richardson 2008
© DR

Le Mondial 2019 de handball a commencé en Allemagne. Melvyn Richardson est le 17ème homme des Experts. C'est sa première compétition internationale avec les Bleus. Les archives d'Outre-mer vous proposent de retrouver Melvyn et son père Jackson Richardson, capitaine légendaire du handball français.

Odile Paul
Publié le , mis à jour le

Passage de flambeau en 2008

Jackson Richardson, capitaine historique des Barjots puis des Costauds, est entré dans la légende avec un record de 417 sélections chez les Bleus et une collection de titres. Il a aussi été le porte-drapeau de la délégation française lors des Jeux Olympiques d'Athènes en 2004, seul souvenir de Melvyn des compétitions de son père : 

"Mon père a dû m'emmener à pas mal de compétitions lorsque j'étais enfant, mais mon seul souvenir c'est les JO d'Athènes en 2004."

- Melvyn Richardson, Le Journal du Dimanche, Janvier 2019


Jackson joue son dernier match (Chambéry HS contre Ivry) à Albertville, le 10 mai 2008. Les joueurs des deux équipes entrent sur le terrain "en mode Jackson", coiffés d'une perruque de dreadlocks. Deux minutes avant le coup de sifflet final, les handballeurs quittent le terrain. Jackson Richardson, resté seul, fait sa dernière passe à son fils Melvyn qui marque...

Regardez ces images attendrissantes diffusées dans Couleurs Sports en 2008, suivies d'un entretien de Melvyn réalisé en septembre 2014 par une équipe de France Ô (F. Gibrien - A. Lussien - D. Quellier)


Défi relevé

Melvyn rejoint le Pôle espoirs masculin de handball en 2011 puis le centre de formation du Chambéry Savoie Handball. Il remporte le championnat d'Europe en 2014 puis le championnat du monde en 2015 avec l'équipe de France jeunes.
Il rejoint les Experts en juin 2017. Sélectionné pour les championnats du monde de handball 2019 organisé en Allemagne et au Danemark du 10 au 27 janvier, Didier Dinart l'écarte le jour du premier match des Français. Melvyn n'est pas inscrit sur la feuille de match mais reste à Berlin et participe à tous les entraînements des Bleus.

En cas de besoin, Melvyn peut jouer au poste de demi-centre, d’ailier droit et d’arrière droit. Il n’est pas un dix-septième joueur de convenance mais un remplaçant légitime qui s’inscrit dans la stratégie de l’équipe de France.

- Didier Dinart, entraîneur de l'équipe de France de handball, janvier 2019


Portrait de Melvyn au Pôle espoirs diffusé dans Couleurs Sports en décembre 2011 :