Archives d'Outre-mer – août 1791 : le grand soulèvement des esclaves de Saint-Domingue

st domingue
© DR | Tableau représentant "le massacre de la Plaine du Cap" en août 1791.

Dans la nuit du 22 au 23 août 1791 commençait à Saint-Domingue (Haïti) l'insurrection qui devait jouer un rôle déterminant dans l'abolition de l'esclavage. Depuis 1998, la Journée internationale du souvenir de la traite négrière et de son abolition est célébrée le 23 août.

Annabelle Auberdon
Publié le , mis à jour le

En 1791, Haïti, qui s’appelle alors Saint Domingue, est une colonie française. Elle compte 500.000 esclaves. Elle est la plus riche des colonies notamment grâce à ses plantations de café et de canne à sucre. Mais une révolte est déclenchée par les Nègres marrons (esclaves ayant fui les plantations et s'étant réfugiés dans les forêts pour y vivre en hommes libres). Le 14 août 1791 un prêtre vaudou, Boukman, appelle lors d'une cérémonie se déroulant au Bois-Caïman à refuser le statut d’esclave : 200 délégués représentant les esclaves du nord de l'île jurent d'exterminer les Blancs et de détruire tous leurs biens.
 

L'insurrection

L'insurrection débute dans la nuit du 22 au 23 août 1791. Les esclaves prennent les armes, brûlent les habitations et massacrent un millier de colons. Pendant une dizaine de jours, la plaine du nord est en flammes : 161 sucreries et 1200 caféières sont brûlées. La lutte, menée par Toussaint Louverture, un ancien esclave affranchi, aboutit en 1794 à l’abolition de l’esclavage par la Convention.

Retour en images sur cette insurrection avec un récit d'Henri Vigana en 2004 :
Le soulèvement de Saint-Domingue

Sur place, les colons n’acceptent pas cette décision et les combats continuent. En 1800, Toussaint Louverture décrète la liberté de la colonie et lui donne le nom d’Haïti. Refus de la France : en 1802, Napoléon Bonaparte, premier consul, envoi 30.000 soldats rétablir l’esclavage. Toussaint Louverture est arrêté et emprisonné en France au Fort-de-Joux.
 

1804, indépendance d’Haïti

Sur l’île la révolte se poursuit, menée par les esclaves et les deux compagnons de Toussaint : Jean-Jacques Dessalines et Alexandre Pétion. Après d’âpres combats, ils réussissent à vaincre l’armée de Napoléon et en 1804 aux Gonaives, l’indépendance d’Haïti est définitivement proclamée. Elle devient la première République noire de l’Histoire