Le Tour des yoles rondes de la Martinique est l'événement sportif le plus populaire de l'année sur l'île aux fleurs. Il débute le dernier week-end du mois de juillet et dure une semaine.
 

La yole ronde

C'est le bateau des pêcheurs martiniquais. Il est créé dans les années 40 par un charpentier de marine du François. A cette époque, le gommier, l'arbre servant à construire la coque de l'embarcation éponyme, se fait de plus en plus rare dans les forêts martiniquaises. La yole ronde est un mélange inspiré des gommiers et des yoles européennes. C'est une embarcation sans quille construite à partir d'un bois local : le poirier-pays. Les équipiers maintiennent l'équilibre en s'appuyant sur les bois dressés, sorte de perche qui permet de rester suspendus hors de la coque. Le voilier mesure plus de 10 mètres de long, pèse autour de 800 kilos et possède une voilure d'environ 40 mètres carrés. Les charpentiers de marine n'ont cessé d'améliorer la solidité et la performance de ces bateaux.
 

La course

La course de yoles est d'abord une tradition martiniquaise. Le fondateur du Tour des yoles Georges Brival témoigne : 

J'ai assisté à ma première course de yoles par hasard. Les marins pêcheurs partaient relever leurs casiers. En revenant de la pêche, il faisaient la course entre eux, à deux.

- Georges Brival, fondateur du tour des yoles rondes


Des courses de yoles sont organisées lors des fêtes patronales des villes côtières au François, à Sainte-Anne, au Robert. La première édition du tour des yoles de la Martinique se déroule en 1985. Huit yoles rondes participent à ce premier tour. Le public se déplace en nombre pour suivre cette compétition et supporter son équipe favorite. La manifestation sportive prend de l'ampleur au fil des ans.

Regardez le reportage de Jean-Claude Argentin de RFO Martinique lors d'une des premières éditions du Tour des yoles rondes : 

Ce contenu n'est pas compatible AMP.