Zika : des échographies en plus remboursées pour les femmes enceintes touchées par le virus aux Antilles et en Guyane

Virus Zika Marisol Touraine
© CITIZENSIDE/YANN BOHAC / citizenside.com / Citizenside PATRICE COPPEE / AFP

La ministre de la santé, actuellement à Pointe à Pitre en Guadeloupe, a annoncé notamment ce jeudi que les femmes enceintes touchées par le Zika en Guadeloupe, Martinique et Guyane pourront bénéficier d'échographies supplémentaires remboursées à 100% par la Sécurité sociale. 

La1ere.fr (avec AFP) Publié le , mis à jour le

En Guadeloupe, Martinique et Guyane, les femmes enceintes touchées par le Zika pourront bénéficier d'échographies supplémentaires remboursées à 100% par la Sécurité sociale, a annoncé jeudi la ministre de la Santé Marisol Touraine à Pointe-à-Pitre.


Renfort de la prise en charge

Invitée de la radio privée Radio Caraïbe International (RCI), la ministre, qui entame un déplacement de cinq jours aux Antilles-Guyane sur la problématique du Zika, a rappelé que sa "préoccupation principale", était "les femmes enceintes" de ces territoires.  "J'ai décidé de renforcer leur prise en charge. Elles pourront bénéficier d'échographies supplémentaires qui seront prises en charge à 100% par la sécurité sociale et sans avance de frais", a-t-elle annoncé, rapporte l'AFP.

Près de 400 cas identifiés en Guadeloupe

"La Guadeloupe est en phase pré-épidémique avec pas loin de 400 cas identifiés", a ajouté la ministre ajoutant que le nombre de cas progressait. Selon l'AFP, elle a précisé un peu plus tard à l'issue d'un comité de suivi, que la Guadeloupe comptait 35 cas confirmés et 389 malades (cliniquement évocateurs c'est-à-dire vus par un médecin), dont deux femmes enceintes (l'une d'elles a accouché). Elle a précisé que 14 communes sur 32 sont touchées par le Zika. L'île de Saint-Martin compte elle respectivement 11 cas confirmés et 58 cas cliniquement évocateurs.
 

Baisse des réservations vers les Antilles 

Interrogée sur la baisse de 22% des réservations de passagers français pour les Antilles au mois de janvier, "probablement en lien avec la présence du virus Zika" selon le Syndicat des agences de voyage (Snav), la ministre a déclaré: "Nous devons redoubler d'efforts dans la lutte contre l'épidémie, mais nous ne devons pas alarmer". "Dans 80% des cas, le virus est anodin. En revanche, on sait qu'il y a un risque pour les femmes enceintes", a-t-elle insisté.

Des aides pour le CHU de Pointe-à-Pitre 

Transmis par la piqûre de moustiques de type Aedes, le virus Zika est fortement soupçonné d'être responsable de nombreux cas de malformations congénitales chez les nourrissons, notamment la microcéphalie. La ministre a par ailleurs annoncé 20 millions d'euros d'aides supplémentaires pour le CHU de Pointe-à-Pitre, confronté à une situation financière difficile, et qui fait l'objet d'un rapport critique de l'Inspection générale des affaires sociales (Igas). "Le centre hospitalier de Pointe-à-Pitre est important pour les réponses en besoin de santé. Depuis 2012, j'ai fait accorder plus de 180 millions d'euros pour accompagner le CHU", a rappelé Mme Touraine. "Le rapport montre qu'il faut prendre le problème à bras le corps. Je vais mobiliser des aides complémentaires. 20 millions d'euros vont arriver dans les prochaines semaines compte tenu des situations de tensions qui existent dans ce centre hospitalier", a-t-elle précisé.