Le journal Marianne s'interroge sur l'appartement de Christiane Taubira

Christiane Taubira
© AFP

Selon les révélations de l'hebdomadaire Marianne, la ministre de la Justice occuperait un logement à caractère social dans le 17e arrondissement de Paris.

la1ere.fr Publié le , mis à jour le

Un appartement de 96 m2, dans le quartier des Batignolles à Paris, pour 2 196 euros par mois, charges comprises. C'est le logement que louerait la Garde des Sceaux, selon l'hebdomadaire Marianne. Pour ce quatre-pièces, situé dans un quartier prisé de la capitale, et propriété du bailleur social ICF Habitat, la ministre bénéficie d'un tarif inférieur à ceux du marché privé. Ainsi la Fnaim, la fédération nationale de l'immobilier estime un tel bien à 2 600 euros, hors charges.
 

Des logements réservés aux classes moyennes

Les logements d'ICF Habitat, organisme immobilier de la SNCF, plus chers que les logements sociaux classiques, restent néanmoins beaucoup plus intéressants financièrement que ceux du marché privé. Un spécialiste du secteur, cité par Marianne, explique qu'ils sont "réservés aux classes moyennes n'ayant plus les moyens de se loger dans le privé".  

Résiliation du bail

Quant à Christiane Taubira, elle aurait déposé un dossier cet automne mentionnant que sa fille, sans emploi et sa petite fille se trouvaient à sa charge. Selon son entourage, elle "ne savait pas qu'ICF habitat pratiquait une politique tarifaire" et "aurait décidé de résilier le bail lorsqu'elle l'a découvert". Le minisère de la Justice précise : "Quand elle a signé son bail, le propriétaire lui a indiqué qu'il bénéficiait d'un avantage fiscal sur ce logement" mais sans lui préciser qu'il avait en partie répercuté cet avantage sur le loyer. "Quand elle l'a appris, elle a immédiatement décidé de quitter le logement et recherche actuellement un autre appartement".