[SERIE] « Noël loin des siens » (5/6) : Thomas Tetia, étudiant réunionnais, témoigne

Etudiant réunionnais
© LA1ERE.FR

A l'approche des fêtes de fin d’année, La1ere.fr est partie à la rencontre de jeunes Ultramarins qui restent en métropole pendant les vacances de Noël. Témoignages aujourd’hui de Thomas Tetia qui vient de L’Entre-Deux à la Réunion.

Delphine Jeanneau
Publié le , mis à jour le

"Ça m’a vraiment fait bizarre". Thomas Tetia a passé son premier Noël loin des siens l’année dernière. Une expérience qui a plutôt marqué cet étudiant en Master réseaux et télécoms, à l’Ecole supérieure de Génie informatique (ESGI). "C’étaient mes première fêtes de fin d’année sans la chaleur et l’ambiance de Noël de la Réunion, avec les odeurs de caris, les pétards, la musique... Ici, Noël est fêté de façon beaucoup plus intime, plus discrète", explique-t-il. Cette année, même chose, le jeune homme reste à Paris. En contrat par alternance, il n’a pas pris ses vacances à cette période. Alors Noël 2015, c’est entre copains. "Je reçois deux amis de longue date. Eux aussi sont Réunionnais et restent à Paris pour les fêtes de fin d’année" , dit-il.
 

Bouchons, samoussas et foie gras

Et pour "marquer le coup ", les trois compères ont vu les choses en grand : "On a décidé de faire un repas plus créole que d’habitude, avec des bouchons, des samoussas, une dinde mais aussi des toasts de foie gras ! ". Chacun a mis "la main à la pâte"  pour que ces repas organisés "à la dernière minute" soient réussis.
 
Etudiant réunionnais
© LA1ERE.FR | C'est la deuxième fois que Thomas passe Noël loin des siens

Même si Thomas a déjà connu un Noël loin des siens, il avoue : "ça fait toujours un petit pincement au cœur. Surtout au moment où l’on appelle nos proches le 24 au soir, lorsque minuit approche à La Réunion. Dans cette période de Noël, on pense encore plus à la famille. "