Elections régionales: Pas d'effet Front National dans les Outre-mer

Urne électorale
© CITIZENSIDE/GERARD BOTTINO / citizenside.com / Citizenside

Contrairement aux résultats enregistrés dans les régions métropolitaines, la vague bleu marine n'a pas déferlé sur les Outre-mer. Les listes du Front National enregistrent des scores très faibles dans les deux régions ultramarines où elles étaient présentes. 

Pierre Lacombe avec AFP Publié le , mis à jour le

Une nouvelle fois, la formation de Marine Le Pen peut revendiquer le titre de "premier parti de France." Les candidats du Front National sont arrivés en tête dans six régions sur treize avec des scores impressionnants dans plusieurs d'entre elles. Un nouveau coup de semonce qui n'a pourtant pas eu de répercussions dans les Outre-mer. Les listes du Front National réalisent des scores très faibles à La Réunion et en Guadeloupe. Il n'y avait pas de liste en Guyane, ni en Martinique.

La Réunion: la droite largement en tête, la gauche derrière et un faiseur de roi

Didier Robert
© RICHARD BOUHET / AFP
Le président sortant Didier Robert (Les Républicains- Union de la droite) est arrivé largement en tête du premier tour des régionales avec 40,36% des voix dans le plus peuplé des départements d'outre-mer. Sa rivale Huguette Bello (ex-PCR, union de la gauche dont une partie du PS local) se place en deuxième position avec 23,80% des suffrages exprimés tandis que Thierry Robert (LPA - MoDem) est troisième avec 20,32%.

Cette position de faiseur de roi lui a donné des ailes : "Je suis le seul à pouvoir conduire une liste en mesure de battre Didier Robert (...) si on ne veut pas aller au casse pipe, il faut mettre notre ego de coté", a-t-il déclaré. De son côté Huguette Bello a fait part de son intention de négocier avec lui, sans plus de précision. L'autre liste d'obédience PS, celle de Patrick Lebreton (DVG en l'absence de l'étiquette officielle) n'a recueilli que 7,12% des voix. La liste du Front national conduite par Joseph Grondin est très largement distancée et obtient seulement 2,39% des suffrages. Les autres listes réalisent également des scores anecdotiques. C'est l'abstention qui fait le plein avec un taux de 55,55% (54,73% en 2010).

Guadeloupe: Duel de gauche très serré, mais avec Lurel (PS) en seconde position

Ary Chalus
© JACQUES DEMARTHON / AFP
Certains observateurs pensaient que le faible taux de participation en Guadeloupe (47,21% contre 49,81 % en 2010) profiterait à Victorin Lurel, le président PS de région sortant, au détriment de son challenger, Ary Chalus (DVG), qui a réuni un "front anti-Lurel" dans une liste d'ouverture, mais il n'en a rien été.

Les deux députés de la Guadeloupe s'affronteront lors d'un second tour qui s'annonce très disputé: Ary Chalus a en effet obtenu 43,55% des voix contre 41,09% à Victorin Lurel, loin de sa victoire dès le premier tour en 2010.

La droite, qui s'était lancée dans la bataille avec Laurent Bernier comme tête de liste, arrive loin derrière. Le chef de file local des Républicains a expliqué son faible score par la prédominance d'"un vote utile". Marie-Luce Penchard, ancienne ministre UMP, autre figure de la droite locale, a préféré rejoindre la liste de Ary Chalus pour tenter de détrôner Victorin Lurel, qui lui avait succédé au ministère des Outre-mer. Le candidat du Front National, Stephan Viennet n'arrive qu'en 8ème position avec 1,4% des sufrages.

Votre avis nous intéresse !

Nous aimerions savoir ce que vous pensez de notre site.

Je participe à l'enquête

Votre avis nous intéresse !

Nous aimerions savoir ce que vous pensez de notre site.

Je participe à l'enquête