Attentats : perquisition chez une cousine de Fabien Clain et saisies d'armes dans l'Orne

Un appartement de l'allée Saint-Exupéry, dans le quartier de Courteille à Alençon est perquisitionné.
© © @F3BN | À 18h, ce jeudi soir, Un appartement de l'allée Saint-Exupéry, dans le quartier de Courteille à Alençon est perquisitionné.

Plusieurs armes de guerre ont été saisies et un homme a été placé en garde à vue vendredi à La Ferté-Macé dans l'Orne, selon le parquet, après une autre perquisition administrative jeudi à Alençon qui a conduit à une assignation à résidence, selon la préfecture.

Pierre Lacombe et Laura Philippon avec AFP Publié le , mis à jour le

Une cousine de Fabien Clain

Selon une source proche du dossier, la perquisition d'Alençon concernait une cousine de Fabien Clain, le jihadiste qui a prêté sa voix à la revendication des attentats parisiens par l'organisation Etat islamique. Hier en fin de journée "15 policiers ont conduit une opération à Alençon visant à notifier une assignation à résidence. Parallèlement, le logement et le véhicule de cette personne ont été perquisitionnés", annonce la préfecture dans son communiqué. Le procureur d'Alençon François Coudert n'a pas confirmé: il ne souhaite pas communiquer d'élément sur l'identité de cette personne assignée à résidence "à qui il n'est rien reproché".

C'est aussi à Alençon, avec une boite aux lettres encore à son nom et pleine de courrier a constaté l'AFP, que se trouve le dernier domicile connu de Fabien Clain en France. Il n'a plus été vu par ses anciens voisins ou connaissances depuis plusieurs mois (lisez ici le parcours des frères Clain vers le terrorisme).
Domicile Fabien Clain
© Jean-François Monier AFP

Fabien Clain était à Alençon il y a encore quelques mois

Le responsable de la mosquée que fréquentait Fabien Clain à Alençon en 2013 - 2014, Omar Sadequi, a tenu à préciser vendredi que "Monsieur Clain fréquentait la mosquée comme tout fidèle normal. Depuis l'apparition de la photo où on voyait Monsieur Merah et Monsieur Clain ensemble, beaucoup de gens ont pris leur distance et mes consignes étaient claires: être plus vigilant". "Monsieur Clain était plus discret", a-t-il ajouté.

Huit armes saisies à la Ferté-Macé

Ce matin, "sur la base de renseignements dont disposait la gendarmerie, une perquisition administrative a eu lieu à La Ferté-Macé. Trente gendarmes ont été engagés à cette occasion dont une équipe de la section de recherches de Caen et une équipe cynophile", ajoute le communiqué préfectoral.

"Cette perquisition administrative a permis de saisir huit armes: "parmi elles plusieurs armes de guerre dont un fusil à pompe", précise le procureur de la République d'Argentan,
Hugues de Phily, ainsi que de "nombreuses munitions".
Le Français né en 1990 chez qui ces armes se trouvaient, a été placé en garde à vue, a précisé le magistrat qui n'avait "pas d'élément" pour dire si cette perquisition était liée ou pas à Fabien Clain. Il a ouvert une enquête pour trafic d'armes.

Les perquisitions administratives, sans passer par l'autorité judiciaire, sont rendues possibles dans le cadre de l'état d'urgence décrété suite aux attentats survenus dans la région parisienne dans la nuit du 13 au 14 novembre 2015 qui ont fait 129 morts. Plusieurs centaines ont été ordonnées dans toute la France depuis le 14 novembre.