Un jeune Antillais porté disparu en région parisienne

Jean-Elie Cavalini
© DR | Jean-Elie Cavalini

Jean-Elie C. est porté disparu depuis mercredi 4 novembre. Diabétique, le jeune homme n'a pas emporté ses traitements. Ses proches s'inquiètent et lancent un appel à témoins.

Maïté Koda
Publié le , mis à jour le

Il s'appelle Jean-Elie, est très grand, très mince, a la peau noire et porte des lunettes. Le jeune homme âgé de 26 ans n'a plus donné signe de vie depuis mercredi en fin d'après midi. Ses proches s'inquiètent, d'autant plus que Jean-Elie, diabétique n'est pas sorti avec ses traitements, qu'il doit s'administrer trois fois par jour.
"Son dernier SMS date de mercredi à 16h15, raconte sa compagne Sara. D'après son opérateur téléphonique, il aurait été envoyé depuis mon domicile à Alfortville (Val-de-Marne)".
 
 

Diabétique, il risque de faire un malaise

Depuis, c'est le silence. Jean-Elie devait aller chercher la fille de Sarah à l'école à 18 heures mais ne s'est jamais présenté devant l'établissement scolaire. "C'est l'école qui m'a alertée et depuis nous le cherchons partout", poursuit-elle.
 
Commissariats, hôpitaux – le jeune homme diabétique a pu être victime d'un malaise-,  RATP, mais aussi réseaux sociaux… les proches de Jean-Elie tentent depuis par tous les moyens d'obtenir des informations sur le parcours du jeune homme, ancien agent administratif des hôpitaux de Paris, actuellement en recherche d'emploi.
 

Appel à témoins

Jean-Elie est originaire de Guadeloupe et de Martinique par ses parents. Il mesure 1 mètre 90 pour environ 68 kilos. Il porte les cheveux très ras et des lunettes. Le jour de sa disparition, il portait un long manteau bleu très foncé, presque noir, des chaussures pointues en daim noir et une sacoche grise en coton.
 
Toute personne ayant des informations peut contacter le commissariat d'Alfortville au 01 43 53 89 10


Jean-Elie Cavalini
© DR | Jean-Elie C.
Jean-Elie Cavalini
© DR | Jean-Elie C.