Saint-Denis: démantèlement d'un trafic de drogue dont le grossiste était en Martinique

Drogue cocaïne
© DR

Un réseau de trafiquants de drogue alimentés par un grossiste en Martinique et qui fournissaient pas moins de 200 clients par jour a été démantelé à Saint-Denis, en Seine-Saint-Denis. L'information a été révélée par le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve.

La1ere.fr avec AFP Publié le , mis à jour le

"Le 2 novembre, nous avons arrêté 14 trafiquants, (...) enkystés dans le quartier, qui tentaient de faire régner leur loi, notamment sur le quartier de la gare à Saint-Denis", selon le ministre de l'Intérieur, sur RMC et BMFTV. Ils "pourvoyaient chaque jour de la drogue auprès de 200 consommateurs dans la cité Péri à Saint-Denis", en zone de sécurité prioritaire (ZSP).
 
"Le travail d'enquête et d'investigation a été total, parfait, complet, nous avons réussi à identifier quelle était la source de trafic situé outre-mer, en Martinique", a salué le ministre. Sur les quatorze trafiquants interpellés lundi, douze l'ont été à Saint-Denis, un dans l'Eure et un en Martinique.
 

Le grossiste en Martinique ?

Les enquêteurs agissaient sur commission rogatoire d'un juge d'instruction de Bobigny, d'après une source policière.  Dix personnes ont été déférées jeudi devant le tribunal de Bobigny, dont six, âgées de 21 à 51 ans, ont été écrouées, selon une source judiciaire.

Celui que les enquêteurs soupçonnent d'être le grossiste du réseau, âgé de 27 ans, était vendredi en cours de transfert depuis la Martinique pour être présenté au juge de Bobigny.  Des perquisitions ont permis de mettre la main sur 164.000 euros en espèces ainsi que 708 g d'héroïne, 100 g de résine de cannabis, 1 kg de cocaïne, une arme de poing et de l'horlogerie de luxe, toujours de source policière.
 
 

900 personnes arrêtées en 2014

D'après le ministre de l'Intérieur, environ 900 personnes ont été arrêtées en France en 2014 dans le cadre de la lutte contre le trafic de drogue, dont "à peu près 700 consommateurs et une centaine de trafiquants". Environ 7 tonnes de cocaïne, une tonne d'héroïne et 47 tonnes de cannabis ont été saisies, ce qui constitue une forte augmentation, selon la même source.
 
"Ces actions-là (...) peuvent aussi conduire (...) à des règlements de comptes", a relevé le ministre.  Mardi en pleine journée, un jeune homme avait été blessé par balle à l'épaule à la cité Péri à Saint-Denis par deux hommes à scooter.