Euro Basket : la France bat la Lettonie et va en demi-finale

rudy gobert
© FIBA/Ciamillo-Castoria/Marchi/FIBA | Rudy Gobert, excellent à la manoeuvre lors du match France – Lettonie

Après un début timide, les basketteurs français, portés par l'énergie de Tony Parker, ont triomphé mardi soir de la Lettonie 84 à 70. Les Bleus défieront leur meilleure ennemie, l'Espagne, en demi-finale de l'Euro, ce jeudi à Villeneuve-d'Ascq. 

La1ere.fr (avec AFP) Publié le , mis à jour le

Le duel contre l’Espagne jeudi s'annonce comme un nouvel épisode d'une rivalité devenue un classique, comme on a pu le voir à l'accueil houleux que le public du Nord a réservé aux Ibériques lors de leurs deux matches.
        
Un peu plus tôt, la "Roja" a battu la Grèce (73-71). Elle tentera de prendre une revanche sur les Bleus, qui l'avaient dominée en demi-finale de l'Euro 2013 sur la route du premier titre de leur histoire et en quarts de "son" Mondial à domicile, l'an passé.
        
Les coéquipiers de Pau Gasol, encore excellent (27 points, 9 rebonds) tenteront sans aucun doute de faire craquer les Bleus devant leur public. Mais les champions d'Europe en titre auront déjà un poids en moins sur les épaules. En accédant pour la troisième fois d'affilée au dernier carré continental, ils sont en effet certains de disputer au minimum un tournoi de qualification olympique sur le chemin des JO 2016.
        
A LIRE AUSSI : L’Euro Basket 2015 débute avec trois joueurs guadeloupéens chez les Bleus (Mickaël Gelabale, Rudy Gobert et Florent Piétrus)

Une victoire supplémentaire jeudi contre la "Roja" de Pau Gasol, leur donnerait un billet direct pour les Jeux de Rio où Tony Parker espère terminer sa carrière en beauté. Le meneur de San Antonio, peu en vue contre la Turquie (5 points), s'est réveillé contre la Lettonie (18 pts), qui disputait son premier quart-de-finale européen depuis 2001.

REGARDEZ les meilleurs moments du match France – Lettonie


Lauréate de la première édition de l'Euro en 1935, puis médaillée d'argent quatre ans plus tard, la sélection balte a été reléguée dans l'ombre de sa prestigieuse voisine lituanienne à son retour à l'indépendance en 1991. Les Bleus ont d'abord été submergés par les Lettons, complètement décomplexés. Le meneur Janis Strelnieks a donné le tempo par ses passes précises et sa vitesse.
 
A l'adresse surréaliste des Baltes (79% aux tirs dans le premier quart-temps) et à leur jeu en mouvement, les Français ont répondu par une défense apathique. Heureusement, Boris Diaw (14 pts) était là pour limiter la casse. Il a fallu attendre le réveil de Tony Parker pour voir le match s'animer. Le meneur des Spurs a inscrit neuf points en moins de deux minutes (40-36) pour répondre aux assauts de Kristaps Janicenoks (12 pts en première mi-temps). "TP" a remis un coup de collier au début du dernier acte. Sa flèche, tirée de loin, trouvait la cible (59-47) et le compteur de la France s'est mis à gonfler.