Euro Basket : la France, première de son groupe, affrontera la Turquie en huitièmes samedi

pietrus
© PASCAL ALLEE/HOT SPORTS/DPPI | Florent Piétrus lors du match contre Israël, le 10 septembre 2015 à l’Euro Basket.

Les basketteurs français, sans trop forcer leur talent, ont surclassé la sélection israélienne (86-61) pour achever le premier tour de l'Euro invaincus et en tête de leur groupe, jeudi à Montpellier. La pole position permet aux Bleus d'affronter la Turquie en huitièmes de finale samedi. 

La1ere.fr (avec AFP) Publié le , mis à jour le

Avant d'entrer sur le parquet jeudi, les Bleus savaient qu'ils devaient l'emporter contre Israël pour éviter l'Espagne, vice-championne olympique, ou l'Italie. Mais les choses sérieuses commenceront vraiment samedi dans le Nord pour les champions d'Europe en titre, après un premier tour largement à leur portée.
        
Le match couperet de samedi revêtira une double importance puisqu'il sera décisif sur la route des jeux Olympiques 2016 à Rio. Seuls les finalistes de l'Euro seront directement qualifiés, alors que les équipes classées de la troisième à la septième place accèderont à un tournoi de qualification olympique.
          

Carton plein 

Les Bleus devront donc l'emporter face à la Turquie. Médaillée d'argent au Mondial-2010, la sélection des "Douze géants" a depuis perdu de sa superbe mais a tout de même réussi à s'extirper du groupe B dit de "la mort". Y figuraient la Serbie (première), vice-championne du monde, l'Italie, l'Espagne, vice-championne olympique, la sélection islandaise ainsi que l'Allemagne de Dirk Nowitzki, éliminée après sa défaite sur le fil contre la "Roja" (77-76).
 
Le duel contre la Turquie s'annonce d'un niveau plus relevé que les cinq premiers matches à Montpellier où les Français ont fait carton plein, sans donner toujours l'impression d'être largement au-dessus du lot. Mais ils ont su rester sérieux et solides dans le domaine défensif, quand l'adresse n'était pas toujours au rendez-vous.
        

Regardez les meilleurs moments du match France - Israël 



Déclarations de Rudy Gobert et Florent Piétrus, deux des trois joueurs guadeloupéens (avec Mickaël Gelabale) de l’équipe de France à l’issue du match

 

Rudy Gobert (pivot) : « Les choses sérieuses commencent »

"J'ai l'impression d'être monté en puissance petit à petit mais ce sont des matches de poule. Ma meilleure prestation défensive, c'était contre la Pologne. Après, offensivemment, chaque match est différent. Les arbitres aussi. Parfois, on peut jouer dur, parfois non. Vincent (Collet, le sélectionneur) a beaucoup fait tourner. Je suis content que mes coéquipiers me trouvent de mieux en mieux et d'avoir réglé la mire aux lancers francs aussi. Maintenant, les choses sérieuses commencent et c'est là que cela compte".
 

Florent Piétrus (intérieur) : « Sur un match, tout est possible »

"On est dans une situation où tous les matches sont importants maintenant. Si on veut aller au bout, il faudra faire un sans-faute. On a réussi à le faire par le passé. Maintenant, on est dans une configuration où nous sommes la tête à couper. Mais cette équipe est vraiment intelligente et montrera samedi son meilleur visage. Sur un match, tout est possible. Mais il faudra entamer le match par le bon bout contre les Turcs, leur montrer d'entrée que nous sommes présents. Et alors, ce sera difficile pour eux."