Portraits d’étudiants : À 18 ans, Emily quitte la Guadeloupe pour étudier à Paris (3/5)

Portraits d’étudiants : A 18 ans, Emily quitte la Guadeloupe pour étudier à Paris
© Moira Dineen | A 18 ans, Emily va commencer un DUT carrières sociales à l'université Paris Descartes.

Âgée de 18 ans, Emily participera, samedi 5 septembre, à la journée "Campus Outre-mer". Arrivée à Paris la semaine dernière, la jeune Guadeloupéenne a été accueillie par sa famille et s’installe progressivement dans sa nouvelle vie.

Laura Philippon
Publié le , mis à jour le

Détendue et sereine, Emily fait l’inventaire de ce qui lui manque avant de s’installer dans son studio d’une cité universitaire de Nanterre, près de Paris. Le 7 septembre prochain, la jeune Guadeloupéenne fera sa rentrée en DUT carrières sociales à l’université Paris-Descartes. En attendant : micro-ondes, tapis, poubelle, l’heure est aux derniers achats. Emily a récupéré les clés de son logement et a prévu de s’y installer ce mercredi 2 septembre.

Un nouveau studio

"Je suis arrivée le 27 août à Paris et pour l'instant, tout se passe bien. Ces derniers jours, j'aménage le studio et je suis logée chez ma tante. Heureusement qu’elle est là pour m’aider, confie, soulagée, Emily qui a pris le métro pour la première fois la semaine dernière. Ce n'est pas si terrible, mais c’est clair qu’il faut réussir à se repérer".

Les transports restent la principale crainte de la jeune Guadeloupéenne. "Je vais devoir faire 50 minutes de RER pour aller à l’école, j’espère juste qu’il n’y aura pas de grève ou de retard," explique Emily qui a déjà réglé les questions d’école et de logement.

Regardez ici Emily qui découvre son nouveau logement  (reportage France Ô) :


Campus Outre-mer

Le samedi 5 septembre, la jeune fille participera à la journée "Campus Outre-mer" qui va accueillir les nouveaux étudiants ultramarins dans les jardins du ministère des Outre-mer à Paris. Une manière d’avoir des informations sur la vie en métropole et de faire des rencontres d''autres étudiants fraichement arrivés. Emily accueillera aussi sa maman ce jour-là. "Elle va venir passer deux semaines en métropole, le temps que je fasse ma rentrée", raconte la jeune fille qui avoue être la dernière a quitté le cocon familial, "alors pour maman ce n’est pas facile."

"Elle sera sûrement rassurée de voir où je vis", espère Emily qui donne pour le moment des nouvelles par téléphone à ses proches restés en Guadeloupe. "Heureusement, j’ai aussi des amies qui sont venues s’installer ici, on est sorti ensemble le week-end dernier, ça fait du bien," explique Emily qui découvre jour après jour sa nouvelle vie.

Regardez ici les derniers jours d’Emily avant le départ pour Paris (reportage Guadeloupe 1ère) :