Mehdy Metella, l'indispensable relayeur

Mehdy Metella, le 7 août 2015, après la demi-finale du 100m papillon aux championnats du monde de natation à Kazan, en Russie.
© STEPHANE KEMPINAIRE / DPPI media | Mehdy Metella, le 7 août 2015, après la demi-finale du 100m papillon aux championnats du monde de natation à Kazan, en Russie.

S'il n'a pas remporté de médaille en individuel lors des championnats du monde de natation, la semaine dernière, à Kazan (Russie), le Guyanais Mehdy Metella a su se rendre indispensable au relais français en 4 x 100m et 4 x 100m 4 nages.

Léia Santacroce
Publié le , mis à jour le

Une médaille d'or, une médaille de bronze et un nouveau record de France, c'est le brillant bilan du Guyanais Mehdy Metella, après une semaine bien remplie aux championnats du monde 2015 de natation, à Kazan, en Russie. S'il n'a pas remporté de titre en individuel, se "contentant" de battre le record de France du 100m papillon en 51.24, il a su se rendre indispensable au relais français.


Hier, dimanche 9 août, Mehdy Metella, 23 ans, est monté sur la troisième marche du podium après le 4 x 100m 4 nages, aux côtés de ses camarades du Cercle des nageurs marseillais (Camille Lacourt, Fabien Gilot et Giacomo Perez-Dortona). Une semaine auparavant, c'est une médaille d'or qu'il avait autour du cou, après avoir remporté l'épreuve du 4 x 100m nage libre avec Fabien Gilot, Jérémy Stravius et Florent Manaudou.

"Ça va devenir un grand !"

En 2014, Mehdy Metella avait déjà conquis l'or en 4 x 100 m nage libre lors des championnats du monde de Doha en petit bassin, malgré le virus du chikungunya contracté quelques mois plus tôt en Guyane. Une force de la nature, en somme. Hier, après le relais du 4 x 100m 4 nages, le triple médaillé Florent Manaudou s'est exclamé : "Mehdy, aucun doute, ça va devenir un grand !". Parole d'expert. 

 

L'actu en vidéo

Air New Zealand autorise les tatouages pour son personnel