L’autopsie du petit Marcus confirme l’hypothèse de la noyade

L'autopsie du petit Marcus
© LP | Des plongeurs ont sondé la rivière de l'Oise dans les jours qui ont suivi la disparition de Marcus.

Le corps du petit Réunionnais de deux et demi a été autopsié ce mardi. Les premiers résultats confirment l’hypothèse de la noyade. Aucune trace suspecte n’a été relevée sur l’enfant retrouvé dans l’Oise.

Laura Philippon
Publié le , mis à jour le

D’après les premiers résultats de l’autopsie, le petit Marcus se serait noyé dans la rivière. Le corps du garçonnet réunionnais a été repêché, dimanche dernier dans l’Oise, sur la commune d’Auvers-sur-Oise, à cinq kilomètres du lieu de sa disparition.

Aucune trace suspecte sur le corps

"Les premiers éléments de l’autopsie réalisée ce mardi, confirment que la cause du décès est compatible avec une mort par noyade, et avec un séjour prolongé du corps dans l’eau", déclare le parquet de Pontoise, ajoutant "qu’aucune trace suspecte n’a été relevée sur l’enfant".

Joint par La1ère, le parquet précise que des analyses complémentaires auront lieu dans les jours qui viennent. Si les résultats ADN ne sont pas encore connus, le parquet ajoute que "la tenue vestimentaire et la morphologie du corps correspondent au petit Marcus". L’autopsie n’a cependant pas encore permis de dater le jour de la mort du petit Réunionnais de deux ans et demi.

L’hypothèse de la noyade

La noyade était la première piste explorée par les gendarmes quelques heures après la disparition de Marcus, le 24 avril dernier. L’enfant jouait dans la cour du domicile de sa tante, situé à quelques mètres seulement de la rivière. Pendant plusieurs jours, des plongeurs avaient sondé l’Oise, en vain.

A son arrivée en métropole, le père de Marcus avait alors affirmé que son fils était victime d’un kidnapping. Il déplorait l’absence d’alerte enlèvement. Trois jours plus tard, les gendarmes affirmaient qu'aucune trace ADN de l'enfant n'avait été relevée sur le portail menant à la rivière. Un élément qui "ne prouve rien puisqu'un enfant de deux ans et demi a très bien pu passer le portail sans le toucher", avait estimé le parquet de Pontoise. 

L’enquête toujours en cours

Désormais, l’enquête se poursuit et reste entre les mains du juge d’instruction. Une information judiciaire reste ouverte pour "recherche des causes de la disparition". Le corps pourrait être rendu à la famille de Marcus, ce mardi soir ou mercredi selon une source proche de l’enquête.

Des obsèques à La Réunion

Hier, une marche silencieuse à la mémoire de Marcus a rassemblé près de 200 personnes dans la petite ville de Butry-sur-Oise. Une quête a également été organisée dans la commune pour venir en aide financièrement aux parents de Marcus qui souhaitent rapatrier le corps de leur enfant à Saint-André. C’est dans cette ville de l’est de La Réunion qu’auront lieu les obsèques de Marcus.