Aucune trace ADN de Marcus sur le portail menant à la rivière

Marcus
© LP | Selon les parents de Marcus, les gendarmes n'auraient trouvé aucune trace ADN de leur fils sur ce portail vert, qui mène à la rivière.

Aucune trace ADN du petit Marcus n'a été retrouvée sur le portail menant à la rivière de l’Oise. L’information a été donnée, ce mercredi 29 avril, par les gendarmes aux parents du petit Réunionnais disparu depuis cinq jours dans le Val d'Oise.

Laura Philippon
Publié le , mis à jour le

Cinq jours après la disparition de son fils, le père de Marcus a appris un élément nouveau, ce mercredi 29 avril. Les gendarmes lui ont annoncé qu’aucune trace ADN de l'enfant n’avait été retrouvée sur le portail menant à la rivière.

"Si Marcus s’était noyé, ils auraient trouvé quelque chose sur le portail. Ça veut bien dire que mon fils n’est pas passé par là, affirme Pierrick Dalleau à la1ère.fr. Maintenant, il nous faut d’autres réponses." Selon le père de Marcus, cette information conforte l'hypothèse de l'enlèvement.

Le petit Réunionnais, âgé de deux ans et demi, est introuvable depuis cinq jours. Il a disparu, vendredi 24 avril, à Butry-sur-Oise (Val d’Oise) alors qu’il jouait dans la cour du domicile de sa tante.

"L’enquête repart de zéro"

Le père de Marcus affirme également que les enquêteurs repartent de zéro ce mercredi. "Ils ont à nouveau analysé le portail de la maison, ils ont aussi ratissé les abords du jardin et surtout la rue", raconte Pierrick Dalleau qui précise que la photo de Marcus va désormais être diffusée dans le monde entier.

"Cela ne prouve rien", selon le parquet

L’absence d’ADN de Marcus sur le portail vert est confirmée par le parquet de Pontoise qui affirme que "cela ne prouve rien puisqu'un enfant de deux ans et demi a très bien pu passer le portail sans le toucher". Le parquet explique également que la disparition et la photo de Marcus ont déjà été diffusées à tous les postes frontières des pays voisins. Le déclenchement de l'alerte enlèvement n'est toujours pas envisagée par le parquet qui estime que les conditions ne sont pas requises. 

Marcus aperçu dans la rue

Ce mercredi, une trentaine d’hommes a continué à ratisser la zone autour du domicile de la famille. Une moitié est affectée aux recherches, l’autre moitié est chargée de la partie judiciaire de l’enquête.

Deux témoins auraient notamment aperçu le petit garçon vendredi, devant le domicile de la famille sur le trottoir de la rue. Il n’avait l’air ni inquiet, ni perdu, selon ces mêmes témoins. Noyade, enlèvement, accident, les gendarmes affirment qu’aucune hypothèse n’est écartée.

"J’ai bon espoir qu’on le retrouve", a déclaré, ce mercredi soir, le père de Marcus.