Departementales : vague bleue à La Réunion

illustration vite Réunion
© Richard Bouhet/AFP

Le conseil départemental de La Réunion bascule à droite. L'association UMP/UDI/Objectif Réunion obtient une très forte majorité avec 32 élus sur 50 sièges. La gauche, parti socialiste et parti communiste réunionnais, encaisse une défaite spectaculaire.

la1ere.fr Publié le , mis à jour le

En 2012, lors de la présidentielle et des législatives, une vague rose avait submergé La Réunion. Trois ans plus tard, pour ces élections départementales, la vague a changé de couleur : elle est bleue et c'est presque un raz de marée. L'UMP et ses partenaires de l'UDI et d'Objectif Réunion sont largement majoritaires à l'issue du second tour, obtenant 32 des 50 sièges au Conseil départemental. Quatre sièges pour des divers droite, tandis que la gauche (PS et PCR) sauve 14 sièges.

Nassimah Dindar (élue dès le 1er tour), interrogée sur Réunion 1ère, s'est déjà félicitée de cette victoire de la droite et du centre. Présidente sortante du conseil général, élue en 2011 avec une majorité de gauche malgré son étiquette de centriste, elle a cette fois fait alliance avec l'UMP. Nassimah Dindar a donc de fortes chances d'être réélue présidente du conseil départemental dès jeudi prochain, lors de la première réunion du nouveau conseil départemental. "Je suis la candidate de la plateforme" (UMP / UDI / Objectif Réunion), a confirmé Nassimah Dindar.

Large victoire de la droite

La plateforme de la droite obtient 32 sièges sur les 50 du conseil départemental. 4 sièges reviennent à des divers droite (au Tampon).
Voici quelques uns des nouveaux conseillers départementaux de la plateforme UMP/UDI/Objectif Réunion :
Sainte Marie
© FTV
Etang Salé
© FTV
St Paul 1
© FTV

St paul 2
© FTV
St Pierre 2
© FTV
tampon2
© FTV
tampon1
© FTV
St Pierre1
© FTV
St Louis 1
© FTV
St Louis 2
© FTV
St andré 2
© FTV
St André 3
© FTV
St Benoit 1
© FTV


Nouvelle défaite pour le PCR

Le Parti Communiste Réunionnais disposait de 11 sièges dans l'ancien conseil général. Il n'en détient désormais plus que quatre. Il encaisse notamment une déroute dans son ex-fief du Port. L'ancien maire, Jean-Yves Langenier, n'a pas réussi à éviter la débâcle, recueillant moins de 32% des suffrages.
résultat 2eme tour Possession
© FTV
Port
© ftv


Défaite pour les socialistes

Le parti socialiste ne conserve que six élus et encaisse donc une lourde défaite. En témoigne la victoire de la droite dans le canton symbolique du Chaudron, à Saint-Denis. Le secrétaire fédéral du PS à la Réunion, Philippe Leconstant, est élu d'une courte tête dans le 2ème canton de Saint-Benoit.
St Benoit 2
© FTV
 
St denis 4
© FTV



Revers pour Thierry Robert

Ce scrutin départemental a des allures de défaites pour le député maire Modem de Saint-Leu Thierry Robert. A la tête de son parti, le LPA, il espérait conquérir plusieurs cantons, afin de compter ses troupes avant les élections régionales. Le LPA n'obtient que deux sièges, dans le fief Saint-Leusien de Thierry Robert. 
St Leu
© FTV

La liste complète des élus du second tour