Les poèmes lumineux de Déwé Gorodé

déwé gorodé
© MARC LE CHELARD/AFP | L’écrivaine et femme politique néo-calédonienne Déwé Gorodé vient de publier "A l’orée du sable" aux éditions Vent d’ailleurs.

L’écrivaine néo-calédonienne Déwé Gorodé, également en charge de la culture dans le gouvernement de Nouvelle-Calédonie, a publié "A l’orée du sable", un recueil de textes poétiques aux éditions Vent d’ailleurs. 

Philippe Triay
Publié le , mis à jour le

En ces temps troublés, le souffle de la poésie peut nous venir en aide. L’occasion de se plonger dans le dernier ouvrage de l’écrivaine calédonienne Déwé Gorodé, qui est également une femme politique, en charge de la culture au sein de gouvernement de Nouvelle-Calédonie. Son recueil de poèmes, « A l’Orée du sable », est paru aux éditions Vent d’ailleurs.
 
Avec simplicité et sobriété, Déwé Gorodé y évoque sa terre, la culture kanak, la tradition, les siens, les êtres chers disparus. Concis et taillés au scalpel, les textes recèlent des vertus envoûtantes, parfois teintées d’un certain mysticisme. La parole est ciselée, vivante, on pourrait la psalmodier comme une prière, ou la déclamer comme dans un slam.
 
Les poèmes sont suivis d’un très beau texte intitulé « La paix en soi ». Une « parole à deux voix » écrite avec Nicolas Kurtovitch, qui a une résonance particulièrement actuelle : « La paix avec nous et avec les autres quand, ayant été nous-mêmes victimes de l’oppression, de l’humiliation, de la haine ou de la violence, nous osons tendre la main – non pas pour oublier car la mémoire reste – mais pour nous souvenir ensemble aujourd’hui afin d’en préserver nos enfants ou de faire en sorte que les générations futures gardent le meilleur de ce que nous leur aurons laissé pour le transmettre encore et encore. »
 

Extraits de « A l’orée du sable »

 

Le maître du sanctuaire

 
Point maître
de la terre
sur le tertre
le prêtre
dit sa prière
à l’ancêtre
tutélaire
dans la pierre
du sanctuaire
 

L’air est doux

 
L’air est doux
au clair du jour
tel l’amour
en appel
au secours
en sa tour
prend garde
à l’affût
de mots taillés
en armes fourbies
en écriture
d’embuscade
en poésie
de combat
à remplir
l’absence
le temps
du souvenir
 
oui
voici venu
le temps
de battre
le rappel
de mémoire  
 

Déwé Gorodé, « A l’orée du sable » - éditions Vents d’ailleurs – septembre 2014, 124 pages, 9,90 euros.