Election du sportif de l'année 2014 : Les handballeurs de retour aux affaires

Cédric Sorhaindo
© JONATHAN NACKSTRAND / AFP | Le Martiniquais Cédric Sorhaindo lors des derniers championnats d'Europe de handball au Danemark.

Comme chaque jour jusqu'au 23 janvier, la1ere.fr vous propose le portrait d'un des quinze candidats sélectionnés pour décrocher le trophée du meilleur sportif ultramarin 2014. Aujourd'hui, les handballeurs Sorhaindo, Narcisse, Grébille, champions d'Europe avec l'équipe de France. 

Camille Belsoeur Publié le , mis à jour le

Après l'échec retentissant - mais relatif - de 2013, où l'équipe de France échoua pour la première fois à remporter une compétition majeure depuis 2008 en bouclant les mondiaux à une anonyme 6e place, les "Experts" ont fait leur retour sur le devant de la scène en 2014 en remportant le championnat d'Europe au Danemark face au pays hôte en finale.

Dans leurs rangs, les Bleus comptaient trois joueurs ultramarins : Sorhaindo, Narcisse et Grébille, auxquels on peut ajouter l'entraîneur-adjoint Didier Dinart, ancienne - mais récente - gloire du handball français. Daniel Narcisse, le demi-centre Réunionnais du PSG, qui compte désormais 3 Euros, 2 Mondiaux et 2 JO avec les Bleus, confiait, dans une interview accordée à l'Agence France-presse, la difficulté de rester en haut de l'affiche au fil des années.

"Je crois que ça impressionne vraiment les gens que l'équipe de France réussisse d'année en année à aller au bout de ses compétitions. On voit à chaque fois une équipe qui se bat, qui lâche pas, qui passe par des moments de doute mais continue à montrer de l'envie. Et ça c'est clair que c'est notre force, de pouvoir se remettre en question, de continuer à travailler", ​analysait-il. 


"On l'a fait"

Le discours de Daniel Narcisse, 35 ans, n'est pas de circonstance. Le Réunionais, élu meilleur joueur de la finale de l'Euro-2014, était déjà là pour le premier titre de champion du monde de l'Equipe de France en 2001. Il est un exemple pour la jeune génération dont fait partie Mathieu Grébille. Le Martiniquais a vécu la finale du banc : il n'était pas titulaire  mais poursuit son apprentissage. "J'ai vécu ça un peu différemment puisque je n'ai pas joué. Mais voilà, on est dans le groupe depuis un mois, on est tous ensemble, et de voir ce qu'ont fait les mecs sur le terrain c'était énorme de partager ça avec eux", racontait-il à La 1ère le jour de la finale

Cédric Sorhaindo, lui aussi originaire de la Martinique, expliquait au micro de La 1ère, que les Français ont d'abord pris du plaisir à disputer cette finale.. "On a entamé le match relâché. On voulait finir sur une bonne note en prenant du plaisir. On a vu qu'on était vraiment libérés, on a pris du plaisir. On a concrétisé un travail d'un mois et demi. Quand je voyais le score à +10 pour nous je n'y croyais pas, mais on l'a fait." Les Bleus ont en effet donné une véritable leçon aux Danois au tableau d'affichage (41-32). 

Votez pour élire le champion des champions

Vous avez jusqu'au 23 janvier 2015 pour élire le meilleur sportif ultramarin de 2014. Pour voter, c'est par ici.