Election du sportif de l'année 2014 : Le coup de pagaie magique de Titouan Puyo

Tintouan Puyo
© NC1ère

Comme chaque jour jusqu'au 23 janvier, la1ere.fr vous propose le portrait d'un des quinze candidats sélectionnés pour décrocher le trophée du meilleur sportif ultramarin 2014. Aujourd'hui, Titouan Puyo, le Calédonien devenu champion du monde de Stand Up Paddle au Nicaragua. 

Camille Belsoeur Publié le , mis à jour le

En paddle, l'ascension de Titouan Puyo est aussi incroyable que sa course sur le lac Granada au Nicaragua où il a enlevé avec brio l'épreuve longue distance (18km). Le Calédonien n'a pourtant commencé à pratiquer au haut niveau le Stand up paddle il y a un an seulement. Mais, "ça fait longtemps que je fais du sport, et c'est des choses dont on rêve quand on est gamin", confiait-il au micro de La 1ère après son titre de champion du monde de l'International Surfing Association. Hermétique à la pression de l'événement, il déclarait hilare quelques minutes avant le départ de la course : "Je suis un gros fainéant et je dis toujours que je veux aller le plus vite possible pour passer le moins de temps à faire des efforts !".

Titouan Puyo raconte son titre au micro de Radio Outre-mer 1ère

Une éclosion rapide

Ancien champion de va'a (pirogue polynésienne), Titouan Puyo a débuté le Stand up paddle (SUP) voici trois ans. A l'époque, le Calédonien voit en ce nouveau sport un complément idéal au va'a. Avant que son talent ne lui fasse passer au fil mois des heures sur sa planche, pagaie en mains. L'éclosion est rapide, les résultats fulgurants. Il participe aux sélections françaises, gagne son billet pour les Mondiaux, profite à fond des structures fédérales et de l'équipe de France pour passer un nouveau cap. Arrivé au Nicaragua, le Calédonien n'avait aucune compétition du tour mondial à son actif. Un déficit d'expérience qui ne l'a pas empêché de dominer tous ses rivaux, dont l’Australien Lincoln Dews. 

En fin d'année, sur des eaux moins exotiques, Titouan Puyo a poursuivi sa moisson victorieuse en remportant la Nautic Sup Paris Crossing sur la Seine. L'une des épreuves majeurs du calendrier, avec 13,5km de course et douze nations représentées sur la ligne de départ. "J’avais fait deuxième l’an dernier (en 2013), donc un peu frustré et puis là, je gagne cette année", confiait Titouan Puyo. 

Après une année 2014 où il a grillé tous les échelons, l'athlète calédonien peut maintenant rêver de conserver son titre mondial en 2015. Même s'il sera sans doute davantage surveillé par ses adversaires. 



Votez pour élire le champion des champions

Vous avez jusqu'au 23 janvier 2015 pour élire le meilleur sportif ultramarin de 2014. Pour voter, c'est par ici.