Basse-Terre, "pire commissariat de France" selon le syndicat de police SGP FO

Commissariat de Basse-Terre, 17 d'or
© SGP FO/ACTUPOLICE | Le commissariat de Basse-Terre a remporté un "17 d'or", prix satirique remis aux pires commissariats de France

C'est un classement satirique des pires commissariats de France que le syndicat de police SGP FO a dévoilé vendredi. En guise de récompense, des "17 d'or", en référence au numéro de la police. Le commissariat de Basse-Terre a remporté le premier prix.

Léia Santacroce
Publié le , mis à jour le

"Climatisation inexistante, risque d'effondrements, fils électriques dénudés, inondations récurrentes…" Le syndicaliste Yves Lefebvre manque de mots pour décrire le commissariat de Basse-Terre, en Guadeloupe. Il est secrétaire national du SGP FO en charge des conditions de travail et rentre à peine d'un voyage de deux semaines en Guyane et aux Antilles. Il n'en croit toujours pas ses yeux.
 
Pour lui, aucun doute, le commissariat basse-terrien est bien "le pire de France"."Rendez-vous compte, poursuit-il, les véhicules à Roubaix ont la clim', et pas en Guadeloupe, ni ailleurs en Outre-mer… C'est bien qu'il y a un problème !" Seule satisfaction pour la délégation du SGP FO en déplacement en Guadeloupe : avoir obtenu le déblocage de plusieurs milliers d'euros de la part de la préfecture pour réparer la climatisation et rénover le rez-de-chaussée du commissariat de Basse-Tere.
 

 

Un "17 d'or" dans la catégorie "commissariat le plus délabré"

Vendredi, l'unité SGP FO a publié un classement satirique des "commissariats les plus pourris du pays", dixit Nicolas Comte, porte-parole du syndicat. "Nous tenions à ce qu'il y ait un établissement représentatif des conditions de travail en Outre-mer, ajoute-t-il. Basse-Terre l'emporte haut la main !"
 
En guise de récompense, Basse-Terre a donc reçu un "17 d'or", clin d'œil au numéro de la police. Et ce dans la catégorie sarcastique "Nou Pa Trouvé Pli Mal Fouti Ki Sa Bastè" (traduire : plus délabré que Basse-Terre, ça n'existe pas). Le secrétaire général du SGP FO, Henri Martini, faisait partie de la délégation envoyée sur place. Il a d'ailleurs prévu d'alerter le nouveau ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, des problèmes spécifiques des commissariats en Outre-mer. Les deux hommes ont rendez-vous demain à 10h, place Beauvau, à Paris.

Vidéos : Henri Martini a répondu aux questions de Guadeloupe 1ère et Martinique 1ère