Le prêtre jugé pour viol avait eu plusieurs histoires d'amour en Nouvelle-Calédonie

Père Lagnien
© PHILIPPE DESMAZES / AFP | Le père Lagnien a officié pendant près de 15 ans en Nouvelle Calédonie où il affirme avoir eu plusieurs relations amoureuses

Le père Lagnien est jugé pour le viol présumé d'une paroissienne depuis le 26 février aux assises du Jura. Le curé retraité affirme qu'elle était consentante, ce que dément l'accusation. Le prêtre avait déjà eu plusieurs histoires d'amour en Nouvelle-Calédonie où il a séjourné près de 15 ans.

Léia Santacroce
Publié le , mis à jour le

Le père Lagnien n'a pas fait vœu de chasteté. Le curé retraité de la commune de Moirans-en-Montagne, dans le Jura, affirme par la voix de son avocat avoir eu plusieurs relations avec des femmes en Nouvelle-Calédonie, un territoire que le Franc-Comtois connaît bien. Il y a fait son service militaire à la fin des années 1960 avant d'y officier comme prêtre pendant près de quinze ans, de 1975 à 1980 puis de 1990 à 1999. "Mon client affirme par exemple avoir eu une relation amoureuse de six ans avec une femme en Nouvelle-Calédonie. C'est un prêtre qui revendique le fait d'être progressiste", affirme son avocat, Maître Randall Schwerdorffer.
 

Jugé pour viol

Le père Lagnien encourt aujourd'hui jusqu'à 20 ans de prison pour le viol présumé en 2010 d'une paroissienne jurassienne, atteinte de troubles psychotiques. Le curé retraité est jugé depuis hier aux assises du Jura, à Lons-le-Saunier. Il reconnaît avoir eu une relation avec sa victime présumée, de 30 ans sa cadette, mais affirme qu'elle était consentante, ce que dément l'accusation. L'Eglise n'a pris aucune sanction. Le verdict de la Cour est attendu jeudi en fin de journée. 

Regardez ce reportage diffusé hier sur France 3 :
Ce contenu n'est plus disponible