"Dans nos colonies, nous n'avons jamais appliqué l'Apartheid", dit Marion Maréchal Le Pen

Marine Le Pen et Marion Maréchal Le Pen
© BERTRAND LANGLOIS / AFP

Interrogée ce lundi matin sur BFM TV sur l'héritage politique de Nelson Mandela, la députée Front National du Vaucluse a estimé que la France peut être fière de ne jamais avoir appliqué l'apartheid. 

David Ponchelet
Publié le , mis à jour le

ce matin, Marion Maréchal Le Pen a été fidèle à la ligne politique fixée par la présidente du FN Marine Le Pen en rendant hommage à Nelson Mandela, "homme de réconciliation" et patriote.  Semblant oublier le passé esclavagiste de la France au temps des colonies,  Marion maréchal-Le Pen, députée du Vaucluse, a déclaré:

 "Dans nos colonies, nous n'avons jamais appliqué l'Apartheid. On peut en faire une fierté." 








Regardez l'interview sur BFM TV:
##fr3r_https_disabled##


Querelle des anciens et des modernes

Depuis le décès de Nelson Mandela, le Front National semble pris dans une querelle entre anciens et modernes.
Bien loin de la ligne fixée par la présidente du FN qui poursuit son entreprise de dédiabolisatiion du FN, la vieille garde du parti ne désarme pas.
Le fondateur du 
FN, Jean-Marie Le Pen s'est ainsi distingué en ne participant pas, comme les 19 autres élus de son parti, à la minute de silence organisée par le conseil régional de PACA, en mémoire de Mandela. Il a expliqué qu'il était pris par une réunion de son groupe politique et dénonce un coup monté.

L'hommage de Gollnisch au régime "Afrikaner"

En revanche, Bruno Gollnisch a assumé sans détour sa position: "le régime Afrikaner était un moindre mal", a clamé haut et fort l'ancien dauphin déchu de Jean-Marie Le Pen. Cette prise de position de Bruno Gollnisch est certes éloignée de celle de Marine Le Pen, mais elle est fidèle à la ligne politique du Front National des années 80 et 90. Comme le rappelle le site slate.fr, Jean-Marie Le Pen qualifiait régulièrement Nelson Mandela de "militant communiste et terroriste".