Prestigieuse vente aux enchères pour Haïti

Vente aux enchères caritative
© JR | 28 Milimètres - Women Are Heroes - Cambodge, 2009

La fondation « Architectes de l’urgence » organise mercredi à Paris une grande vente aux enchères pour aider à la reconstruction d’Haïti. Près d’une centaine d’architectes, de designers, de dessinateurs et de photographes célèbres ont fait don de leurs œuvres.

Léia Santacroce
Publié le , mis à jour le

Ils sont une centaine d’architectes, de designers, de dessinateurs ou encore de photographes d’architecture à avoir fait don d’une œuvre à la fondation « Architectes de l’urgence ». Parmi eux, pas moins de 11 lauréats du prestigieux Pritzker, l’équivalent du Nobel d’architecture. Mercredi soir à 19h au Pavillon de l'Arsenal à Paris, les acheteurs pourront par exemple enchérir sur une chaise Mia conçue et signée par Jean Nouvel (voir catalogue ci-dessous, p.87).
 

Récolter des fonds

Objectif de la vente aux enchères ? Récolter un maximum de fonds à destination d’Haïti. Pour rappel, après le séisme de 2010, Haïti comptait 1,5 million de sans abris. C’est la troisième et la plus importante vente aux enchères organisée par la fondation. Les deux précédentes avaient permis de récolter environ 100 000 euros, impossible encore de dire combien celle-ci rapportera. Seule certitude, la mise à prix de départ sera fixée à 200€ pour tous les lots. A la question de savoir où va l’argent, la fondation le détaille sur son site Internet.
 

Une fondation très active en Haïti

La fondation « Architectes de l’urgence » existe depuis 2001 et intervient dans divers pays. Elle est très présente en Haïti depuis le séisme de 2010. Son créateur, Patrick Coulombel, a déclaré sur France Info que sur le terrain, l'équipe était composée d'environ trois cents personnes. Il précise par ailleurs que sa fondation s’efforce d’associer la population à chacun des projets, à l’image de chantiers-écoles :  « Vous prenez tous les corps de métiers, et quand par exemple il n’y a pas de maçons, on en forme. A chaque fois que l’on intervient quelque part, on forme des locaux. A long terme, on a des chances d’avoir des constructions de qualité. »


Votre avis nous intéresse !

Nous aimerions savoir ce que vous pensez de notre site.

Je participe à l'enquête

Votre avis nous intéresse !

Nous aimerions savoir ce que vous pensez de notre site.

Je participe à l'enquête