Cherté des billets d'avion, Thierry Robert interpelle Sylvia Pinel

Thierry Robert à l'assemblée nationale
© Réunion 1ère

Lors des questions au gouvernement mardi après-midi à l'Assemblée nationale, Thierry Robert, député MODEM de La Réunion, a interpellé la ministre du tourisme sur la question du prix élevé des billets d'avion. 

Léia Santacroce
Publié le , mis à jour le

Après avoir rappelé son objectif d'accueillir à La Réunion 600 000 touristes chaque année d'ici à 2015, Thierry Robert a dénoncé le le prix élevé des billets d'avion : "jusqu'à 1500 euros l'aller-retour Paris-La Réunion en période rouge !" Un problème qui touche tous les Outre-mer. D'où sa question : "quelles actions le Gouvernement entend-il mener pour baisser le prix des billets d’avion afin de permettre non seulement la relance de l’économie via le tourisme mais également d’assurer une meilleure mobilité des jeunes ultramarins ?" (voir vidéo ci-dessous).

Réponse de Sylvia Pinel

Sylvia Pinel, ministre de l'artisanat, du commerce et du tourisme, a commencé par l'assurer de toute la considération qu'elle portait aux Outre-mer : "Vous aurez noté que, lors de l’installation du nouveau conseil d’administration d’Atout France, j’ai voulu montrer une attention toute particulière à ces territoires en nommant une élue de l’outre-mer [Karine Roy Camille, présidente du comité martiniquais du tourisme] pour porter ce message de développement du tourisme dans les territoires ultramarins, mais aussi pour prendre en compte les spécificités que vous évoquez."

La ministre a ensuite annoncé le lancement de "contrats de destination" : des contrats qui auraient, dit-elle, "la particularité d'associer l’ensemble des acteurs publics, élus, collectivités, privés, les professionnels du tourisme ainsi que toutes celles et tous ceux qui concourent à l’élaboration d’un projet touristique : c’est le cas des acteurs de la culture, des sports, des loisirs, mais aussi des transports."

Sur le prix des billets d'avion, rien de concret

Quant au prix des billets d'avion, l'objet initial de la question, Sylvia Pinel a rappelé que Victorin Lurel et Frédéric Cuvilier, le ministre des transports, étaient en train de plancher sur la question. Autrement dit, pas de réponse concrète.

La ministre du tourisme a fini son intervention en annonçant que le gouvernement conduisait une politique de facilitation de délivrance des visas. Une déclaration qui a reçu les applaudissements du groupe parlementaire de Thierry Robert.