Un puissant cyclone se dirige vers la côte est de l'Inde

carte Inde
© Google map

Les services météorologiques indiens ont mis en garde vendredi contre les conséquences potentiellement dévastatrices du cyclone Phailin qui se dirige vers les côtes orientales de l'Inde. Le cyclone est attendu samedi soir dans les Etats pauvres de l'Orissa et de l'Andhra Pradesh. 

La1ere.fr avec AFP Publié le , mis à jour le

Le cyclone  devrait s'accompagner de fortes pluies et des vagues pouvant atteindre trois mètres. Son intensité "devrait s'accentuer avec des rafales de vent atteignant 210 ou 220 km/h", ont indiqué les services météorologiques indiens qui mettent en garde contre des dégâts possibles sur les habitations, les cultures et le réseau électrique. Le cyclone "a un très fort potentiel de dévastation, étant donné la vitesse du vent", a dit Laxman Singh Rathore, directeur général de l'IMD (les services météorologiques indiens) lors d'une conférence de presse. L'armée a été placée en état d'alerte dans les deux Etats concernés, selon la chaîne NDTV.
 

Des évacuations préventives par milliers 

Des dizaines de milliers de personnes étaient évacués dans les zones qui devraient être les plus touchées, autour de la ville de Gopalpur. Le ministre en chef de l'Etat de l'Orissa, Naveen Patnaik, a demandé dans un courrier l'aide du ministère de la Défense, estimant dans un courrier que "en dépit de la préparation du gouvernement de l'Etat, l'impact d'une très forte tempête cyclonique nécessite le soutien des forces de défense". L'Armée de l'air, qui avait apporté une assistance aux victimes des graves inondations dans l'Himalaya en juin, a annoncé avoir envoyé deux équipes d'urgence dans la capitale de l'Etat, Bhubaneswar et placé ses avions de transport et ses hélicoptères en alerte sur ses bases les plus proches.
 

Ou est le cyclone?

 
Le cyclone, situé à 400 km environ des côtes, s'est renforcé au cours des derniers jours et se dirigeait vers l'Orissa, Etat où nombre d'habitants vivent 
dans des baraquements précaires.  Les autorités craignent des vents plus forts que ceux qui avaient touché l'Orissa en 1999 lors du passage d'un cyclone qui avait fait 15.000 morts.  "Nous combattons contre la nature. Nous sommes mieux préparés cette fois, nous avons appris beaucoup de 1999", a dit le ministre de la Gestion des catastrophes de l'Etat de l'Orissa, Surya Narayan Patra, à la chaine NDTV.  

Déjà du vent et de la pluie

De fortes pluies et des vents forts ont déjà commencé à toucher l'Orissa et l'Andra Pradesh vendredi. L'Inde et le Bangladesh sont régulièrement frappés par les cyclones entre avril et novembre qui se développent dans le Golfe du Bengale. En janvier, le cyclone Thane avait fait 42 morts dans l'Etat du Tamil Nadu (sud).