Nicolas Hulot, avocat d'Oceania 21

Oceania21
© Cécile Baquey

Oceania 21 rassemble une dizaine d'Etats du Pacifique favorables au développement durable. Fin avril, la première conférence de cette organisation s'est tenue sur le caillou. Ses représentants sont venus à la Maison de la Nouvelle-Calédonie, à Paris, ce mercredi, expliquer Océania 21.

Cécile Baquey
Publié le , mis à jour le

On se serait cru à un mini-sommet sur le climat ce mercredi 26 juin à la Maison de la Nouvelle-Calédonie. Des ambassadeurs, des responsables politiques de divers îles du Pacifique et Nicolas Hulot, le nouvel envoyé spécial du Président de la République pour la protection de la planète, ont fait part de leurs inquiétudes sur l'avenir de la Terre.

Tokelau, première île à 100% d'énergies renouvelables


Le premier Ministre des îles Cook, Henri Puna a précisé que dans son pays, on prévoyait d'ici à 2015 de n'utiliser que des énergies renouvelables. "En 2020, ce sera 100%, dit-il, et nous sommes en bonne voie. Les Etats du Pacifique sont en première ligne face au changement climatique, leur cri de désespoir n'est pas entendu. Alors, il faut agir, comme l'île de Tokelau. C'est le premier pays au monde qui fonctionne avec 100% d'énergies renouvelables".
 

Nicolas Hulot
© Cécile Baquey | Henri Puna et Nicolas Hulot

Un arbre, un jour, une vie


La Nouvelle-Calédonie est à l'initative de ce groupe Oceania 21. Anthony Lecren, membre du gouvernement en charge de l'économie et du développement durable explique que c'est le prolongement du programme "un arbre, un jour, une vie" qui avait déjà permis de fédérer 14 Etats et territoires du Pacifique. "Ca consiste à planter autant d'arbres qu'il y a d'habitants. En nouvelle-Calédonie, nous sommes 250 000 et nous avons déjà commencé. Nous sommes les premiers producteurs d'oxygène de la planète", explique Anthony Lecren. Pas un mot sur le nickel, la première industrie de Nouvelle-Calédonie qui n'est pas des plus écologiques.
 


Ne pas subir les politiques des grands pays

Marcelino Pipite, ministre du commerce et du tourisme du Vanuatu a fait son discours dans un français parfait. Dans une zone Pacifique où près de 85% de la population est anglophone, c'est un exploit. "Pour ne pas subir les politiques néfastes des grands pays, dit-il, nous devons leur demander de nous aider à financer des projets de développement durable, comme le cocofuel".
 

Marcelino Pipite
© Cécile Baquey | Marcelino Pipite

Et pour promouvoir Oceania 21 ainsi que le programme "un arbre, un jour, une vie", Anthony Lecren, membre du gouvernement de Nouvelle-Calédonie a recruté des artistes et des sportifs tels que Flamengo et Christian Karembeu. La seconde édition d'Oceania 21 se tiendra à Nouméa en avril 2014, sous la présidence du Vanuatu. 
 

Flamengo
© Cécile Baquey | Flamengo