Le budget du ministère des Outre-mer doit faire l'objet d'un arbitrage de Matignon

Ministère Outre-mer
© DR

C'est Le Figaro qui rapporte cette information: les budgets 2014 de tous les ministères sont bouclés, sauf ceux du Travail, de l'Education nationale et des outre-mer. C'est Jean-Marc Ayrault qui va devoir arbitrer.

David Ponchelet
Publié le , mis à jour le

D'après une source du ministère de l'économie et des finances à Bercy, citée par le Figaro, le budget 2014 du ministère des Outre-mer est le seul qui nécessite aujourd'hui "un arbitrage politique du Premier ministre".  Le quotidien explique que le budget des Outre-mer se trouve pris entre deux logiques contradictoires: d'un coté François Hollande s'est engagé à continuer à soutenir l'économie ultramarine. Mais l'heure est également à "l'optimisation de l'effort public en faveur de ces territoires". 

La défisc au centre des préoccupations

En clair, l'un des enjeux principaux de ce budget 2014 pour les Outre-mer est le maintien du dispositif de défiscalisation, qui a déjà fait l'objet de deux réunions au ministère des Outre-mer. La semaine dernière, Victorin Lurel a réuni élus et représentants des chefs d'entreprise pour discuter des pistes de travail. D'après Le Figaro, à Bercy, au ministère de l'économie, on souhaiterait plutôt la réduction des niches fiscales. Mais pour que les promesses de François Hollande soient tenues, Bercy proposerait que des subventions budgétaires soient octroyées aux Outre-mer pour compenser la diminution de la défiscalisation. 

L'arbitrage de Matignon?

Dans les jours qui viennent, c'est donc à Matignon qu'il reviendra d'arbitrer ce débat entre les partisans des avantages fiscaux et subventions budgétaires.
Les arbitrages définitifs sont attendus pour la deuxième quinzaine de ce mois de juin. Et Jean-Marc Ayrault pourrait profiter de son prochain voyage aux Antilles pour s'exprimer plus longuement sur ce sujet épineux.