Le site "Adopte un nègre" n'existe plus

adopte un negre

Le site parodique ouvertement raciste  qui voulait dénoncer le sexisme du site de rencontre Adopte un mec a fermé. La Licra se réserve le droit de poursuivre ses auteurs.

Maïté Koda
Publié le

Le buzz est-il réussi? Il aura en tout cas été de courte durée. Mis en ligne le 30 avril, le site adopteunnegre.com a fermé ses portes le lendemain. Voulant dénoncer le sexisme du site de rencontres Adopteunmec, qui présente la femme comme une consommatrice et l'homme comme un produit étiqueté à mettre dans un panier, Adopteunnegre proposait aux femmes blanches de se fournir en hommes noirs. Tout était fictif bien évidemment et assorti d'un message explicatif "Ce site vous choque ? c'est pourtant transposé à la discrimination raciale le même principe que le site de rencontre Adopte un mec avec les femmes/hommes" était-il annoncé en première page.

Bad buzz

 La justification présentée sur le site n'a pas convaincu. Les internautes tout d'abord ont été nombreux à dénoncer la méthode sur les réseaux sociaux. Et beaucoup d'articles ont fleuri - dont un sur notre site -pour s'étonner du procédé. Les supputations y sont allé bon train, certains y ont vu un coup des masculinistes, ces hommes qui prônent un retour au patriarcat et adeptes des opérations coup de poing.
Les auteurs, inconnus pensaient peut-être révéler leur identité dans un seconde phase. Celle-ci n'aura pas lieu. Le buzz a pris mais il est mauvais. L'organisation à l'origine du site n'a donc pas intérêt à se faire connaître de si tôt.
 

Le marché est clos

 A l'adresse Adopteunnegre.com, on tombe désormais sur un message des auteurs du site. Sans donner d'avantages de détails sur leurs objectifs ni leur identité , ils ont posté ces quelques lignes.

Adopte 1 negre



S'ils ont fermé, ce n'est pas parce que l'opération était douteuse, mais parce que personne ne les a compris, ni les fascistes, ni les médias, ni les imbéciles.  
     

Poursuites

L'histoire pourrait pourtant ne pas s'arrêter là. La Licra se réserve le droit de les poursuivre en justice, comme la confié Sabrina Goldman leur avocate, au micro de Thierry Belmont pour Radio Outre-mer 1ere.

S Goldman avocate licra

Ecouter Sabrina Goldman "Ce site est particulièrement haineux. Il reprend les poncifs du racisme à raison de la couleur de la peau," (Thierry Belmont / Radio Outremer 1ere)