Mariage pour tous : à la contre manif, Tjenbé Rèd vilipende le député martiniquais Nestor Azérot

Mariage pour tous, manif Bastille du 21 avril 2013
© Tjenbé Rèd | La manifestation pour l'égalité et contre l'homophobie à la Bastille a rassemblé près de 15.000 personnes selon les organisateurs

L’association antillaise et africaine de défense des droits LGBT (lesbiennes, gays, bisexuels et transsexuels) Tjenbé Rèd a manifesté dimanche à la Bastille en faveur du mariage pour tous et contre l’homophobie. Et pris pour cible le député Bruno Nestor Azérot.

Philippe Triay
Publié le , mis à jour le

A l’appel de l’association Act-Up Paris, des milliers de personnes (15.000 selon les organisateurs, 3.500 d’après la préfecture) se sont rassemblés sur la place de la Bastille dimanche. Mot d’ordre : pour l’égalité et contre l’homophobie.
 
« Depuis 6 mois, nos vies sont l’objet d’un « débat » destiné à savoir si nous méritons les pleins droits qui nous reviennent » dénonce Act-Up Paris. « Depuis une semaine, les homophobes demandent ouvertement que notre sang coule. Nous ne supportons plus de voir leur parole légitimée dans les médias, de voir leur haine à notre égard considérée comme l’élément d’une discussion acceptable. Parce que nos vies ont à leurs yeux moins de valeur que les autres : nous mourons. »
 
« Nous avons décidé de vivre. Nous refusons de voir la rue abandonnée à des groupes violents et fascisants, homo-lesbo-transphobes, sexistes, racistes, islamophobes et antisémites. Nous refusons de voir les violences et menaces se multiplier à notre encontre », poursuit l’association.
 
Venus soutenir la manifestation, le maire socialiste de Paris Bertrand Delanoë, le coprésident du Parti de gauche Jean-Luc Mélenchon, et des représentants du Nouveau parti anticapitaliste (NPA) ont fustigé le climat de violence homophobe qui se manifeste depuis quelques semaines.
 

David Auerbach Chiffrin
Egalement présent, le porte-parole de l’association de défense des droits LGBT Fédération Total Respect / Tjenbé Rèd Paris, David Auerbach Chiffrin (à gauche), qui a rappelé que le siège de l’organisation se trouve en Martinique, avant de fustiger le député Azérot (groupe Gauche démocrate et républicaine à L'Assemblée). Et ce dernier en prend pour son grade.
 
« C’est malheureusement de Martinique que vient le député Bruno Nestor Azerot, tristement célèbre, depuis son discours homophobe du 30 janvier à la tribune de l’Assemblée nationale » a lancé au micro David Auerbach Chiffrin. « La droite réactionnaire et raciste, qui vantait le « rôle positif » de la colonisation en 2004/2005, s’est saisie dans un retournement stupéfiant de ce discours pour vanter sans scrupules le « bon Noir, bon sauvage, vivant dans la nature en pagne et torse nu, pas vraiment entré dans l’histoire, au contact des bêtes et plus près de Dieu, resté proche des valeurs de la nature et sauvegardé par son insularité et son esprit simple mais sain de la décadence de la société occidentale contaminée par les valeurs de Mai-68 ! ».
 
« Voilà les Français/es d’Outre-mer comme les aime la droite, soumis à sa vision coloniale des Outre-mer, couchés devant ses arguments » a poursuivi le représentant de Tjenbé Rèd. « Le discours de M. Azerot est une insulte au combat séculaire des Français/es d’Outre-mer pour les libertés et pour l’égalité. Il est une insulte à nos compatriotes LGBT qui résident Outre-mer ou qui viennent d’Outre-mer. Mais la plus grande insulte venue de M. Azerot est faite à l’intelligence : comment a-t-il pu choisir, dans ce grand débat de société, le camp des saluts nazis et non le camp des progressistes ? Comment a-t-il pu choisir le camp de « Brigitte Facho », de Christian Vanneste, de la réaction patronale qui a largement financé la « Manip pour tous », à l’image du patron d’Axa, Claude Bébéar ?! » vitupère Auerbach Chiffrin.
 
Et de saluer « le courage politique de François Hollande et de la gauche qui ont proposé le mariage universel et qui ont tenu bon » ainsi que le courage du sénateur de Martinique Serge Larcher, « qui a rappelé que les Outre-mer n’étaient pas l’Iran selon Mahmoud Ahmadinejad et que - oui ! - des personnes LGBT y existent et que - oui ! - elles y ont droit au respect ! »

______________________________________________________________________

Document (PDF à télécharger) : Appel des associations d’Afrique et des Outre-mer à l’Organisation internationale de la Francophonie, à la France et aux États africains, ainsi qu’aux États dont le territoire est voisin des départements et territoires d’Outre-mer français (à l’initiative de Fédération Total respect / Tjenbé Rèd)

L'appel d'Act-Up Paris du 21 avril 
Appel Act-Up Paris
© Act-Up Paris