Pierre Frogier dénonce les "enfantillages" de ses adversaires au sein du Rassemblement-UMP

Pierre Frogier, secrétaire fédéral de l'UMP en Nouvelle-Calédonie

Après le courrier dans lequel il annonce la suspension de Gaël Yanno et Sonia Backès, le président du Rassemblement-UMP apporte quelques précisions depuis Paris. Les deux membres du parti ne sont "pas exclus, mais suspendus". Il dénonce par ailleurs des "enfantillages".

David Ponchelet/Edwige Saint-Thomas Publié le , mis à jour le

En déplacement à Paris, Pierre Frogier explique sa décision de suspendre Gaël Yanno et Sonia Backès par une volonté de "remettre en ordre le Rassemblement de façon que chacun sache quoi faire dans les prochaines semaines".
Les deux "dissidents", respectivement vice-président/porte-parole et secrétaire générale par intérim du Rassemblement-UMP ont reçu vendredi matin le courrier leur annonçant leur suspension. Ils ne sont pas exclus, mais "suspendus", précise d'abord Pierre Frogier. 

Pierre Frogier / enfantillages

Pierre Frogier / enfantillages (Edwige Saint-Thomas/Outre-mer 1ère)

Le Président du Rassemblement-UMP justifie donc sa décision par une volonté de remettre son parti en ordre de marche en vue des échéances électorales historiques des années à venir. 
"Nous avons une responsabilité historique", explique-t-il, "le Rassemblement ne doit pas perdre son âme".

Pierre Frogier/ R UMP pas fragilisé

Pierre Frogier/ R UMP pas fragilisé (Edwige Saint-Thomas/Outre-mer 1ère)


 

L'actu en vidéo

Air New Zealand autorise les tatouages pour son personnel