Quelle représentativité pour Wallis et Futuna dans la région ou lors des grands rendez-vous politiques régionaux ou institutionnels ?

La question est importante et elle a été posée par David Vergé, le Président de l'Assemblée Territoriale à Matignon, lors de leur rencontre avec les élus du territoire et les représentants du gouvernement. Le Premier Ministre et Annick Girardin la Ministre des Outre-mer étaient présents à cette rencontre de grande importance pour le Territoire.

David Vergé, compte bien faire évoluer la question statutaire. En effet, aujourd'hui le Préfet est le chef du territoire, précise  le Président de l'Assemblée Territoriale, c'est lui qui représente Wallis et Futuna auprés des instances régionales, comme ce fut le cas le mois dernier au Forum du Pacifique.
C'est le Préfet qui représente les Wallisiens et Futuniens et non pas le Président de l'Assemblée Territoriale qui a été élu par les urnes, ou en tout cas élu par les élus du peuple. C'est un grief des élus affirme t'il.

Pour le Président Vergé c'est un obstacle à une évolution statutaire. Une démarche législative au niveau de l'Assemblée Territoriale va être entamée. Il espère par la suite que le gouvernement va se positionner. En tout cas David Vergé estime avoir des signes encourageants sur cette question.

De son côté, Annick Girardin, la ministre des Outre-mer a rappelé que la voix de La France dans le Pacifique était importante. Cette question de la représentativité est un sujet d'actualité sur lequel le gouvernement et le Ministère de l'Outre-mer travaille.