Justice: 8 mois de prison avec sursis pour avoir agressé un gendarme

tribunal de Mata utu
© Wallis et Futuna 1ère.

Le délibéré dans l'affaire de l'agression du commandant de la gendarmerie à la passe de Honikulu lors du blocage du Southern Pearl le 16 décembre 2016, a été rendu ce vendredi 29 septembre par le parquet de Mata-utu.

Leone Vaitanoa Publié le , mis à jour le

Huit mois avec sursis et 100 000 frs (CFP) d’amende ( 840 euros), c’est la peine prononcée par la tribunal à l’encontre de l’agresseur du Commandant de brigade de Mata-Utu à Wallis. Les faits remontent au 16 décembre 2016, le cargo porte-conteneur Southern Pearl est bloqué à la passe de Honikulu par un groupe d’hommes. Un blocage qui fait suite à un conflit entre des sociétés d'acconage qui doivent décharger le porte conteneurs.

Le southern pearl
© Wallis et Futuna 1ère. | Le Southern Pearl à l'entrée de la passe

Au moment de l’intervention de la gendarmerie, le chef d’escadron, Commandant de la compagnie de gendarmerie de Wallis et Futuna reçoit un coup qui le blesse au niveau de la tête. Un bâton lui a été lancé d’une des embarcations des bloqueurs.

Lors du procès qui s’est déroulé le 27 juillet 2017, l’avocat du prévenu a mis en avant le fait que « le gendarme n’était pas sur un bateau de la gendarmerie, il était donc impossible de le reconnaître de loin ». Pour le ministère public, même si la victime n’était pas un représentant de la loi, il est évident qu’il y a quand même eu agression.