Haut débit : à chacun sa vitesse

illustre utilisateur d'internet
© Wallis et Futuna 1ère.

56% des foyers n'ont pas accès à Internet sur le Territoire, chiffre révélé par l'enquête sur les nouvelles technologies de l'information et de la communication. Chacun apprécie l'arrivée prochaine du haut débit à sa manière et selon ses besoins. Exemple avec une famille et un entrepreneur.

Leone Vaitanoa - Mikaele Valugofulu - Olivier Murat Publié le , mis à jour le

C'est un outil qui pourrait aider au développement duTerritoire, le câble sous-marin dont l'arrivée à Wallis et Futuna se dessine peu à peu à l'horizon. L'économie, le tourisme et monsieur et madame tout le monde y trouveront un intérêt. Rien qu'en terme de communication, le haut débit brisera les frontières avec la diaspora et faciliter les communications vocales ou vidéo avec les amis et la famille en Métropole ou ailleurs.

Comment se prépare alors  la population à cette arrivée ? Se prépare-t-elle vraiment à accueillir ce nouvel outil qui apportera le très haut débit ? Selon l'enquête sur les nouvelles technologies de l'information et de la communication,  Mu'a est le district le moins connecté de Wallis, mais c'est l'un des plus favorables à l'arrivée du câble. Leone Vaitanoa et Mikaele Valugofulu ont rendu visite à quelques foyers de ce district et un entrepreneur qui tient un gîte.

Leur reportage:

Haut débit : à chacun sa vitesse


Le bateau câblier Ile de Ré est attendu sur le Territoire le 21 novembre pour y déposer le câble Tuisamoa 2018. Le haut débit sera effectif en mars 2018 à Wallis et Futuna.
 

la câblier Ile de ré
© Wallis et Futuna 1ère.



Les résultats complets de l'enquête sur les équipement NTIC sur le territoire dans notre article lien suivant:


 

Votre avis nous intéresse !

Participez au Grand Jury des Médias d'Outre-mer (et gagnez un chèque cadeau par tirage au sort)

Je participe