Le président de l'Assemblée Territoriale David Vergé et ces deux deux présidents de commissions Jean Paul Mailagi de la commission des Finances et Atoloto Kolokilagi de la commission des Affaires sociales en métropole sont satisfaits. Ils se sont entretenus longuement avec le directeur de cabinet de la ministre de la santé. Ont pris part également à cette rencontre le directeur de l'agence de santé Etienne Morel, le député Napole Polutele et le sénateur Robert Laufoaulu. A l'issue de leur rencontre  ils ont annoncé trois bonnes nouvelles pour la santé sur le Territoire. 
Trois bonnes nouvelles sont sorties de cet entretien:

  • 10% d'augmentation pour le budget global
Le budget global de l'agence de santé va passer à 33 millions d'euros par an, soit à peu près 4 milliards de francs pacifique. Une augmentation de 10% dès l'année prochaine.


  • Le déficit de l'agence de santé remboursé par l'Etat
La participation de l'état a remboursé les 2 millions 700 mille euros soit un peu plus de 300 millions francs pacifique du déficit de l'agence de santé. Un déficit  accumulé ces 2 dernières années en raison de l'augmentation des evasans. Le ministère s'est engagé à ne pas laisser la dette augmenter pour que 2018 commence avec une dette 0.

  • Le maintien du contrat de plan
La mission a fait part de son inquiétude au niveau du contrat de plan puisque l'agence de santé a déjà consommé la totalité de ses crédits d'investissement  pour fin 2017. Donc dans le cadre la prolongation jusqu'en 2019 du contrat de plan, l'hôpital n'a plus de crédit pour investir.
Le montant d'investissement par an est de 120 millions de francs. Le ministère de la santé leur a confirmé qu'il va demander à Bercy d'accentuer l'effort pour que les 120 millions soient assurés pour l'hôpital en 2018 dans l'attente du nouveau contrat de développement pour 2019.