Trafic de cocaïne avec la Guyane : douze personnes dont trois "mules" jugées à Bobigny

Tribunal correctionnel de Bobigny
© JEAN-PIERRE MULLER / AFP | Tribunal correctionnel de Bobigny

Ce mercredi 5 juillet, un procès s'ouvre au tribunal de Bobigny pour un vaste trafic de cocaïne entre la Guyane et l'Ile-de-France, de 2015 à 2016. Douze personnes, dont trois jeunes femmes qui servaient de "mules", sont jugées pour leur participation présumée à ce trafic.

La1ère.fr Publié le , mis à jour le

Douze personnes âgées de 19 à 42 ans, dont trois jeunes femmes qui servaient de "mules", sont jugées à partir de ce mercredi 5 juillet, au tribunal de Bobigny, pour leur participation présumée à un vaste trafic de cocaïne international.

D’après l’enquête menée par la police judiciaire de Seine-Saint-Denis, la cocaïne arrivait de Guyane et du Suriname pour approvisionner l’Ile-de-France, et notamment la Seine-Saint-Denis.

Des "mules" arrêtées à Orly

Selon les informations du Parisien, des surveillances, des filatures et des dizaines d’heures d’écoutes téléphoniques ont débouché sur les arrestations et l’ouverture d’une information judiciaire en février 2016.

Plusieurs jeunes femmes avaient notamment été interpellées à Orly après un vol en provenance de Guyane. Elles avaient servi de "mules" en ingérant des ovules de cocaïnes.

Le procès doit durer trois jours.