Toulouse : le jeune Mahorais disparu depuis le 1er mars a été retrouvé

Publié le , mis à jour le
Toulouse
© REMY GABALDA / AFP | Toulouse (photo d'illustration)
La1ère.fr

Sandou a été retrouvé en bonne santé, samedi 18 mars. Disparu depuis le 1er mars, le jeune Mahorais de 22 ans a semble-t-il mal vécu plusieurs échecs et a préféré s'isoler.

Disparu depuis le 1er mars, Sandou, jeune Mahorais de 22 ans va bien. "Nous l'avons retrouvé samedi 18 mars", raconte son frère M'houdhoir qui avait diffusé un appel à témoin.

"Après avoir perdu son emploi et échoué à l'examen du code, il a eu honte et a préféré s'enfuir, poursuit son frère. Nous l'avons retrouvé dans un foyer. Sandou va bien. Nous sommes là pour l'aider et l'entourer, il ne faut pas qu'il prenne la fuite à la première difficulté, parce que la vie ici n'a rien de simple".
 

Etudes à Toulouse

Originaire de Boueni dans le sud de Mayotte, Sandou est arrivé à Toulouse il y a trois ans et demi pour poursuivre ses études. Le jeune homme vit chez sa grande sœur dans le quartier d’Empalot.
 
Le 1er mars dernier, Sandou s'était volatilisé. Ce matin-là, il devait aller à son travail dans une entreprise de pièces détachées de la Barrière de Paris. Il ne s'y était jamais rendu. "On avait appris plus tard qu'il avait été licencié, mais il ne nous avait rien dit", raconte M'houdhoir qui avait prévenu le commissariat de cette disparition inquiétante. La famille de Sandou avait également lancé un appel à témoins.