Emplacement, mesures, histoire... les épaves de Saint-Pierre et Miquelon intéressent le DRASSM (Département de Recherches Archéologiques Subaquatiques et Sous-Marines). A ce jour, quelques dizaines de ces bateaux échoués sur les côtes de l'archipel ont été identifiées. Mais selon les archives, ils seraient plus de 300 depuis le XVIIème siècle. Afin de recenser ce patrimoine maritime, un travail d'enquête va se dérouler sur les 3 années à venir. Cet été 2017, 2 spécialistes du DRASSM ont commencé les recherches.
Mathias Raynaud, Jérôme Anger.
Quand l'histoire des épaves de Saint-Pierre et Miquelon refait surface.