Une mission scientifique d'envergure en ce moment dans l'archipel : la campagne d'exploration "SPM 2017" qui commence mi-août pour durer jusque mi-septembre. 

Polyvalence

Une campagne possible grâce à la présence de l'Antéa. Un catamaran long de 35 mètres qui appartient à l'IRD, l'Institut de recherche pour le développement. Sa grande polyvalence va permettre d'embarquer de nombreux instruments scientifiques. Une trentaine de chercheurs vont se relayer à bord pour travailler sur différentes études, notamment sur le phytoplancton ou les bivalves. Coût de cette mission, cofinancée par l'Etat, l'IRD et l'Ifremer : plus d'un million d'euros. 

Les missions qui vont être menées
  • Les facteurs physiques (étude des courants, de la salinité et des températures autour de l'archipel)
  • Biodiversité benthique (inventaire de la ressource : coquillages, crabes...)
  • Biodiversité phytoplanctonique (inventaire des cellules phytoplanctoniques, base de la chaîne alimentaire) 
  • Etude des bivalves (principalement les pétoncles et les palourdes noires) 

Visite de la ministre des Outre-mer

Jeudi 11 août, la ministre des Outre-mer est montée à bord de l'Antéa pour une visite. Annick Girardin a rencontré équipage et scientifiques. 
Le reportage de Flavie bry et Claude Leloche :
Visite de l'Antéa