Le dépôt des candidatures est désormais clos. Dimanche 24 septembre, un collège de 39 grands électeurs sera amené à voter pour élire le futur sénateur de Saint-Pierre et Miquelon. 3 candidats se sont déclarés.

Stéphane Artano, Archipel Demain

Stéphane Artano, candidat titulaire Archipel Demain aux prochaines sénatoriales. DR
Stéphane Artano, actuel président de la collectivité, a annoncé sa candidature aux sénatoriales fin août sur les réseaux sociaux. Quelques mois plus tôt, il avait affirmé vouloir rester président du Conseil Territorial "jusqu'à la fin de son mandat". Mais depuis, "les choses ont beaucoup évolué", a expliqué le candidat. Ses motivations : l'évolution du contexte national d'abord avec le "renouveau" suscité par l'élection d'Emmanuel Macron à la tête de l'Etat. Deuxième argument avancé : le très beau score réalisé par Stéphane Lenormand, candidat d'Archipel Demain, aux élections législatives en juin 2017. "Si nous avions eu un député, nous ne serions pas allés au Sénat", précise Stéphane Artano. Il nous fallait un parlementaire pour porter les projets du territoire, de l'archipel et donc du Conseil territorial, en écho à la légitimité qui a été la nôtre de 70% (ndlr : des suffrages exprimés)." L'actuel président de la collectivité insiste enfin sur sa capacité à travailler aux côtés de l'actuelle Ministre des Outre-Mer, Annick Girardin, pour porter de nombreux dossiers locaux. Stéphane Artano se présente aux côtés de Roxane Detcheverry, conseillère municipale à la mairie de Miquelon-Langlade.

Yannick Cambray, Cap sur l'Avenir

Yannick Cambray, candidat titulaire Cap sur l'Avenir aux prochaines sénatoriales DR
Yannick Cambray, actuel Conseiller économique, social et environnemental de Saint-Pierre et Miquelon, est candidat sous l'étiquette Cap sur l'Avenir. Conseiller général puis territorial, il souhaite "porter une candidature de Gauche au service des collectivités locales et du territoire". Yannick Cambray a déjà été candidat au premier tour des sénatoriales en 2004 sous l'étiquette Parti Radical de Gauche/Verts. Cette fois, il se présente sous la bannière du parti qu'il a co-fondé, avec pour suppléante Tatiana Vigneau-Urtizbéra, conseillère territoriale. "Les profondes convictions de Gauche qui nous animent depuis plus de 20 ans Tatiana Vigneau-Urtizbéréa et moi-même – comme beaucoup de nos concitoyens de Saint-Pierre et de Miquelon – méritent d’être défendues et représentées lors de cette élection sénatoriale", précise Yannick Cambray sur le blog de son mouvement. Le candidat devrait prochainement s'exprimer sur notre antenne.

Karine Claireaux, La République en Marche

Karine Claireaux, candidate titulaire La République en Marche aux Sénatoriales DR
Karine Claireaux est l'actuel sénateur-maire de Saint-Pierre. Sa candidature n'est pas une surprise, elle avait déjà annoncé vouloir briguer un second mandat au Palais Bourbon pour "poursuivre le travail initié". "J'ai une réelle volonté de continuer à faire bouger les lignes, de faire mieux prendre en compte les réalités du terrain à Saint-Pierre et Miquelon", explique la candidate. Karine Claireaux affirme que l'archipel a toujours pu bénéficier directement ou indirectement du travail qui a été effectué, mais elle rappelle aussi qu'il s'agit d'un mandat national. "On l'oublie trop souvent. On est d'abord parlementaire de la nation", affirme-t-elle. Karine Claireaux se présente aux côtés de Patrick Lebailly, son premier adjoint à la mairie de Saint-Pierre.