Le père a accepté le principe d’une interview pour répondre aux critiques qu’il lit sur les réseaux sociaux. Il déclare ne pas avoir beaucoup dormi depuis ce lundi, jour du drame.
Ses pensées vont aux familles des victimes. Il demande aux parents d’accorder le pardon à son fils.
« C’est nécessaire dit-il pour aller de l’avant ».
Il ne reconnaît pas le terme de grosse cylindrée que l’on colle à la voiture que conduisait son fils. Un fils très affecté par le drame qu’il a provoqué.

Le plus gros chagrin pour le père, c’est de ne pas savoir quand il pourra serrer son fils dans ses bras.

En images avec Valérie Filain, Alix Catherine et Bruno Rosali.
Le témoignage du père du chauffard de St-André

Voici l'intégralité de l'interview

Ce contenu n'est pas compatible AMP.

Cliquez ici pour accéder au site mobile.