Depuis le 14 juillet, le sentier vers le Piton de Bert est très fréquenté. 
1000 personnes l'empruntent en moyenne quotidiennement pour voir l’éruption au Piton de la Fournaise.
Sarah Roussel du Parc national constate : « le gens viennent admirer le spectacle de la nature, ils traversent des milieux exceptionnels très bien préservés, avec un fort taux d’endémisme, et il en oublie les déchets, qu’ils laissent sur le site ».

Un nettoyage indispensable
 
Sur le sentier, le nettoyage est effectué chaque mercredi. En général, Jean-Pierre Damour, l’agent de l’ONF qui parcourt le sentier sac poubelle et pinces à la main, ramasse 1 mètre cube de déchets à chaque fois.

Le lundi, la journée est consacrée au site du Pas de Bellecombe.  La dernière collecte d’ordures pesait 280 kg, de papiers, de mouchoirs, de couches pour bébé, de restes de pique-nique, que les randonneurs auraient pu ramener à la maison sans difficulté.  

Faudra t’il un jour interdire où limiter la fréquentation du site pour préserver la nature ?
 
En images avec Henry-Claude Elma et Jacques Payet.
Le sentier du Piton de Bert pollué par les randonneurs

 en