La seconde vie des pièces détachées d’occasion

20170111 Garagiste
© Reunion1ère

Les garagistes ont obligation de proposer aux automobilistes des pièces  détachées d’occasion pour la réparation de leur véhicule.

Gilbert Hoair
Publié le , mis à jour le

Depuis le 1er janvier 2017, le garagiste ne facture plus systématiquement des pièces neuves pour remplacer celles défectueuses des véhicules en réparation.
Il a obligation de proposer des pièces détachées d’occasion, provenant d’un centre de recyclage agréé.
 
Mais, pour des raisons de sécurité, les pièces détachées concernant la direction, les systèmes de freinage, les amortisseurs doivent être neuves.
 
Une mesure qui permet de limiter la consommation et le gaspillage des matières premières.
Elle permet également de faire des économies et de redynamiser le marché de la pièce d’occasion.
 
En images avec Jacques Payet.

Les garagistes proposent des pièces d'occasion



Votre avis nous intéresse !

Participez au Grand Jury des Médias d'Outre-mer (et gagnez un chèque cadeau par tirage au sort)

Je participe