La manifestation "Nou't Tout Dan la Mer" était interdite, par la municipalité de Saint-Paul. De plus, des arrêtés municipaux et préfectoraux interdisent les activités nautiques dans les zones non protégées. À cette occasion, plus de 1 000 personnes s'étaient, pourtant, rassemblées sur la plage des Roches-Noires. Plusieurs centaines se sont même jetés à l'eau afin de braver les interdictions.
L'association OPR avait pris la précaution de prépositionner des plongeurs, des scooters des mers et des bateaux. Dispositif calqué sur les Vigies Requin qui permettent aux surfers "péï" de se mettre à l'eau, dans des zones dépourvues de filets et potentiellement dangereuses.

Un procès en correctionnel très attendu !

Cette bravade a fortement déplu aux autorités qui n'ont pas tardé à réagir. Jean-François Nativel a été entendu par les gendarmes de la compagnie du camp de l'Étang à Saint-Paul, ce jeudi 14 septembre 2017, avant d'être déféré devant le procureur de la République dans l'après-midi où il a été mis en examen. Le président d'OPR est ressorti libre, mais poursuivi pour mise en danger de la vie d'autrui et non respect des arrêtés d'interdiction émis par la commune et la préfecture.
Il encourt pour ces délits un an de prison et 15 000 euros d'amende. Son procès devant le tribunal correctionnel de Saint-Denis est désormais très attendu par l'ensemble des militants d'OPR et par leurs opposants.