Une première prise de contact avec La Réunion sans heurts, mais en présence de manifestants déterminés, venus présenter leurs revendications.
Ils protestent contre l’insuffisance de contrats aidés, qui touche particulièrement les emplois verts dans les collectivités et les ATESM dans les écoles primaires.

Annick Girardin est allée à la rencontre des manifestants : « Je vais à la rencontre des gens. Quand il y a un accueil chaleureux, j’en suis heureuse ? Quand il ne l’est pas, j’essaye de comprendre pourquoi ».
Un programme chargé attend la ministre l'Outre-mer à La Réunion