Trois équipes, avec chacune un chien spécialisé dans la recherche de restes humains, se sont déployées sur le site du Maïdo à la recherche du moindre indice.
Les recherches entreprises jusqu’à présent, malgré les moyens déployés n’ont rien donné.

Pascal Jourdhier, officier de communication à la gendarmerie de La Réunion précise : « les premiers chiens étaient spécialisée dans la recherche de piste… les chiens déployés aujourd’hui peuvent travailler sur la durée.  Le cyclone Irma et la recherche de la petite Maélys ont retardé leur venue dans l’île. Aucune piste n’est exclue, celle de la chute accidentelle ni le fait que Mathieu soit toujours en vie. »

Après les zones du Maïdo et de Mafate, les recherches vont se déplacer dans le Sud, là où des témoins affirment avoir vu Mathieu Cazeirgues en vie.

La reprise des recherches de Mathieu Cazeirgues