Ils étaient une quarantaine à s'être donnés rendez-vous ce matin devant le Palais de la Source. Ces pompiers volontaires réclament un vrai statut. "Ras le bol d'être des bouche-trous" pouvait-on lire sur leurs banderolles. Certains sont là depuis 20 ans et ils estiment faire le même travail que leurs collègues professionnels. Ils demandent donc l'organisation d'un concours local pour être enfin titularisés. Une délégation de manifestants a été reçue en fin de matinée par des élus et des responsables du SDIS, le service départemental d'incendie et de secours.