L'ancien caporal-chef du Service Départemental d'incendie et de Secours (SDIS) a été reconnu coupable d'incendie criminel et a été condamné à 12 ans de réclusion criminelle par la cour d'assises de La Réunion le 20 février 2017.
Le pompier-pyromane n'en a pas pour autant terminé avec la justice. Il revient à la cour d'appel ce lundi 2 octobre 2017 pour le procès sur les intérêts civils.
L'ONF, le département, le SDIS, le Parc national et les agriculteurs se sont constitués parties civiles et demandent, au total, 71 millions d'euros de dommages et intérêts. Il n'est question, là, que du préjudice matériel.

L'ex-caporal est insolvable

Cette somme incroyable ne prend pas en compte le préjudice moral des différents plaignants, ni les sommes colossales englouties dans l'enquête par la justice pour le démasquer.
Les frais s'étalent sur deux ans. Patrice Nirlo ayant également reconnu son implication dans le feu qui avait ravagé la forêt de Tamarins en 2010.
Inutile de préciser que les sommes réclamées ne seront jamais versées par le prévenu.
Les avocats des parties civiles vont argumenter oralement les raisons pour lesquelles, ils demandent ces sommes.
Patrice Nirlo sera défendu par le bâtonnier Georges-André Hoarau.