Entre la décision de 18 maires de reporter la rentrée au 22 août, et ce préavis de grève pour le 24, cette année scolaire démarre plutôt mal. Pourtant Jean-Michel Blanquer a insisté sur les aspects positifs de sa réforme : la semaine de 4 jours et le dédoublement des classes de CP dans les réseaux d'éducation prioritaire (en clair, le passage à 12 élèves par classe).

Revendications

Mais la FNCE FP FO constate que l'avis des enseignants n'a pas été respecté par le recteur concernant le retour à des semaines plus courtes. La fédération syndicale estime par ailleurs que le dédoublement des classes ne pourra pas être effectif. Le préavis de grève du 24 août concerne l'ensemble des personnels des établissements et du rectorat.

Ce contenu n'est pas compatible AMP.

Cliquez ici pour accéder au site mobile.